Nyrstar serait sauvé de la faillite

©Nyrstar

Un accord est en cours d'élaboration pour le sauvetage du groupe belge de zinc Nyrstar. Trafigura, négociant en matières premières, reprendrait la totalité du groupe, selon l'agence de presse Bloomberg.

Selon Bloomberg, Nyrstar est proche d'un accord sur le rééchelonnement tant attendu de sa dette. Ce n'est toutefois pas tout à fait certain, prévient l'agence de presse dont les informations proviennent de personnes proches du dossier. Mais s'il parvient effectivement à un accord, Nyrstar serait sauvé de la faillite et, après une nouvelle injection de capital, se retrouverait presque entièrement entre les mains du principal actionnaire Trafigura.

Nyrstar serait consolidé par intégration globale dans Trafigura. Les dettes de Nyrstar seraient plafonnées et ses créanciers recevraient des titres perpétuels de Trafigura en échange de leur créance. Sans accord sur sa dette, Nyrstar est un oiseau pour le chat car il doit rembourser en septembre un emprunt obligataire de 350 millions d'euros. Une tâche impossible sans argent frais.

Nyrstar a averti le mois dernier que les actionnaires actuels seraient en grande partie éliminés lorsque la restructuration de la dette aura lieu.

Le négociant néerlandais de matières premières Trafigura est désormais le principal actionnaire de Nyrstar, avec une participation de 25 %. En même temps, c'est aussi le client et le fournisseur le plus important. En un an, Nyrstar a perdu environ 91 % de sa valeur.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect