Refinancement en trois étapes pour Nyrstar

Roland Junck, l'administrateur délégué de Nyrstar: "la réalisation de ces opérations sur les marchés des capitaux devrait améliorer de manière significative la flexibilité et la position financières de Nyrstar". ©BELGA

Nyrstar lance une augmentation de capital pour ses actionnaires et une offre d'obligations pour les institutionnels: 600 millions d'euros au total pour les deux opérations. Ensuite, la société va profiter du produit récolté pour refinancer ses propres obligations.

Nyrstar lance un plan de financement. La société avait précédemment annoncé qu'elle analysait différentes options de financement. Voici le résultat de ces cogitations.

→ En quoi consiste ce plan?

• une augmentation de capital, par l'émission de nouvelles actions ordinaires avec droit de préférence au profit des actionnaires existants. Montant visé: 250 millions d'euros.
• une offre internationale d'obligations cotées à l'attention d'investisseurs institutionnels, à l'échéance en 2019. Montant escompté: 350 millions d'euros. Le prix sera fixé ce 5 septembre.

• une offre publique d'acquisition portant sur des obligations "retail" de Nyrstar en circulation. Celle-ci porte sur 220 millions d'euros d’obligations 2015 en circulation et jusqu'à 100 millions d'euros d'obligations 2016 en circulation. Cette opération-ci sera financée avec des fonds levés dans le cadre des deux premières étapes,  l'offre avec droit de préférence et de l'offre d’obligations.

 

Pourquoi ce plan?

Nyrstar explique qu'il s'agit de "renforcer sa flexibilité financière et sa capacité à maximiser les opportunités de croissance à long terme". La société souhaite "capturer la valeur maximale inhérente aux ressources minérales tout en renforçant la situation et la flexibilité financières".

Concrètement, Nyrstar va donc refinancer ses obligations 2015 avant leur date d'échéance en 2015, et gérer "proactivement" une partie de ses obligations 2016 venant à échéance en 2016.

La société compte ainsi financer des investissements, notamment dans le cadre du redéveloppement de Port Pirie , et réduire sa dette.

Quid de Port Pirie?

A Port Pirie (Australie), Nyrstar veut convertir sa fonderie en une entreprise de récupération de métal et d'affinage de pointe. La société cotée en Belgique va injecter directement 68 millions d'euros. Et le solde? 191 millions d'euros devraient êtr récoltés via un véhicule d’investissement dédié, auprès de tiers investisseurs. Et 79 millions devraient être levés en 2014 dans le cadre de la vente future de la production d'argent de Port Pirie.

A savoir

Vous voulez connaître tous les détails de l'opération? Consultez le communiqué complet de Nyrstar ici.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés