Sipef signe un semestre de mauvais augure

Production d'huile de palme en Indonésie. © Reuters ©REUTERS

La productions d’huile de palme, de caoutchouc et de thé s'inscrit en baisse pour Sipef au 1er semestre. Le chiffre d'affaires chute de 13%. En cause: la météo. La société est assez pessimiste pour son bilan annuel...

Le résultat part du groupe de Sipef chute de plus de 46%, à 17,1 millions de dollars. Le bénéfice est de 21,5 millions, contre 34,7 il y a un an. Quant au chiffre d'affaires, il est lui aussi en chute, passant de 174,6 millions de dollars à 151,9 millions.

Ces résultats en nette diminution s'expliquent par la baisse des volumes écoulés, mais aussi la baisse des prix de vente, principalement pour l'huile de palme et le caoutchouc.

A noter que les bénéfices des activités "bananes" s'écroulent de près de 48% (mais l'année 2012 avait été particulièrement bonne).

Autre éléments qui a influencé à la baisse les chiffres de Sipef: une provision supplémentaire en cas d'une éventuelle contestation de la TVA sectorielle en Indonésie.

• Prévisions Sipef, face à ces six mois difficiles, n'attend pas un exercice annuel très brillant... Les résultats annuels "seront sensiblement inférieurs à ceux de 2012 en raison des perspectives de marché défavorables pour l’huile de palme et d’une moindre contribution des activités caoutchouc au bénéfice de l’entreprise", explique la société dans un communiqué. En bref, "en supposant que les perspectives pour les prix de l’huile de palme restent négatives pendant le second semestre, on peut supposer que les résultats annuels de 2013 seront sensiblement plus faibles que ceux de l’année précédente."

Sipef mise néanmoins sur l’augmentation des volumes de thé et de bananes à la fin du troisième trimestre.

A savoir

Vous trouverez les résultats semestriels complets de Sipef ici.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés