Trafigura resserre son emprise sur Nyrstar

©Dries Luyten

Principal actionnaire de Nyrstar, Trafigura est également son client, son fournisseur et son banquier. Voici, en détail, les liens entre les deux groupes.

Il y a quelques jours, Trafigura, l’un des plus grands groupes mondiaux de négoce de matières premières lançait une bouée de sauvetage à Nyrstar .

Etranglé par une dette colossale et confronté depuis ses derniers résultats trimestriels à d’importants problèmes de liquidité, Nyrstar a reçu de son principal actionnaire une facilité de fonds de roulement de 650 millions de dollars valide jusqu’en juin 2020.

Cette bouffée d’oxygène est, bien entendu, assortie d’une série de conditions et ne remet pas en cause l’examen en cours de la structure du capital de Nyrstar qui pourrait aboutir comme le craignent certains analystes à une forte dilution de l’action.

Avec ce soutien financier d’urgence, les liens entre les deux groupes se resserrent encore plus.

->Trafigura détient 25% de Nyrstar

Au fil des années, Trafigura a dépensé 240 millions d’euros estime Bloomberg pour accumuler une participation de 24,6% ce qui en fait le premier actionnaire de Nyrstar. Après l’effondrement de l’action, ce bloc ne vaut plus que 22 millions d’euros. Trafigura a affiché des pertes sur son investissement ces dernières années et devrait sans doute le faire, encore une fois, lors de la publication de ses résultats le mois prochain.

Les détenteurs d'obligations s'activent 

Nyrstar l’a dit et confirmé dernièrement, il procède actuellement, avec l’aide d’un cabinet spécialisé, à un examen de sa structure de capital. Certains analystes financiers craignent que cela se traduise en un échange de dettes contre des actions ce qui entraînerait une forte dilution du titre.

Dans ce contexte, un groupe d’investisseurs détenant un tiers des différentes obligations émises par Nyrstar arrivant à échéance en 2019, 2022 et 2024 ont fait appel aux services d’un bureau d’avocats Milbank, Tweed, Hadley & McCloy à New York et d’un conseiller financier, la banque d’affaires Moelis & Co, affirme Bloomberg.

 

->Trafigura et le CA de Nyrstar

Christopher Cox, un ancien administrateur de Trafigura et Jesus Fernandez, le responsable des fusions et acquisitions, siègent au conseil d’administration de Nyrstar qui compte six membres. Ils ne peuvent pas participer au vote sur des résolutions s’il existe un conflit d’intérêt.

Le président, Martyn Konig, n’est pas administrateur de Trafigura mais occupe le poste de directeur des investissements de T Wealth Management, une société qui gère les avoirs de la haute direction du groupe de trading. Sa candidature a été soumise par Trafigura avant que les deux sociétés ne signent un accord de coopération en 2015.

->Trafigura est à la fois fournisseur et client de Nyrstar

Trafigura est un fournisseur essentiel de Nyrstar en minerai de zinc, la matière première, et un acheteur majeur du métal. Nyrstar achète environ un tiers du minerai à son actionnaire et ce dernier intervient à hauteur de 20% dans ses ventes de zinc. Des spécialistes estiment que Trafigura peut tirer des bénéfices annuels de 50 millions d’euros, voire plus, grâce à ses relations de négoce avec le groupe belge.

->Trafigura prête du cash

Comme on l’a vu cette semaine, le négociant de matières premières a alloué une facilité de fonds de roulement de 650 millions de dollars. En échange, Nyrstar paie un taux d’intérêt plus élevé et met en gage des actifs physiques et des actions de filiales, plaçant Trafigura dans une position plus confortable en cas de faillite.

->Trafigura accorde des pré-paiements

En plus de la facilité de crédit, Trafigura aide au financement de la liquidité au jour le jour de Nyrstar via des pré-paiements. Il paie à l’avance du métal qui ne sera livré que dans le futur.

Une de ces opérations est soutenue par la Deutsche Bank, le groupe de négoce n’apportant qu'une part relativement faible de l’avance. Pour les autres transactions qui couvrent les ventes de zinc, de plomb, de cuivre et d’argent, Nyrstar ne précise pas d’où viennent les sous.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content