Une mine d'or en chinoise en feu

Seize mineurs ont été tués dans un incendie dans une mine d'or de l'est de la Chine, tandis que sept étaient toujours bloqués sous terre, a annoncé samedi l'agence officielle Chine nouvelle.

L'accident s'est produit vendredi, dans la localité de Zhaoyuan, dans la province de Shandong. Chine nouvelle avait d'abord annoncé que 50 mineurs étaient bloqués dans la mine, mais a depuis révisé ce chiffre à plusieurs reprises, à mesure que les secours parvenaient à sortir des mineurs coincés.

La plupart des mineurs tués sont morts après avoir inhalé des fumées toxiques.

Selon les premiers éléments de l'enquête, un câble électrique serait à l'origine de l'incendie dans la mine d'or de Lingnan, qui disposait de toutes les autorisations légales. La police a toutefois interpellé le directeur de la mine pour l'interroger, a précisé Chine nouvelle.

Sur les 329 mineurs qui travaillaient au fond de la mine lorsque l'incendie s'est déclaré, 279 ont réussi à s'échapper rapidement, a indiqué un porte-parole des secours, cité par Chine nouvelle. D'autres ont été ensuite secourus progressivement tandis que de nombreux mineurs blessés ont été hospitalisés.

Les mines chinoises sont réputées pour être les plus dangereuses au monde en raison des négligences en matière de sécurité et de la corruption, ainsi que d'une demande de productivité accrue.

Au début de la semaine, 32 mineurs ont été tués dans deux accidents survenus dans des mines de charbon en Chine.

Dans la province du Henan (centre), 16 corps ont été retrouvés à la suite d'un coup de grisou lundi. Au total, 127 mineurs étaient au fond du puits au moment de l'explosion, mais 111 avaient pu être rapidement évacués.

Dans une autre mine, dans la province du Guizhou (sud-ouest), 16 mineurs ont été tués mardi après un coup de grisou. Quarante-trois avaient réussi à remonter à la surface.

L'an dernier, 2.631 personnes sont mortes, selon les chiffres officiels, dans les mines du pays, mais les organisations indépendantes estiment que ce bilan est vraisemblablement beaucoup plus lourd car de nombreux accidents sont passés sous silence pour éviter des fermetures.

Début juillet, le Premier ministre Wen Jiabao a regretté la situation "grave" des accidents de travail et la fréquence des accidents industriels et a ordonné aux responsables des mines chinoises de descendre dans les puits avec les mineurs, afin d'éviter les accidents.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés