Publicité

Nyrstar: Trafigura perd un round

Karel Vinck devrait siéger un an de plus au conseil d'administration de Nyrstar. ©BELGA

Le conseil d'administration de Nyrstar refuse de soutenir la candidateur de Martyn Konig, proposé par son actionnaire principal Trafigura en tant qu'actionnaire indépendant. L'autre candidat de Trafigura, Christopher Cox, a, lui, réussi l'examen. Tout comme Karel Vinck, qui devrait donc resiéger pour une année supplémentaire, comme proposé par Umicore.

Trafigura, actionnaire principal (15,3%), avait demandé en mars à Nyrstar d'ajouter deux personnes à élire en tant qu'administrateurs indépendants. Nyrstar avait alors tiqué, ces propositions tombant un peu tard, mais avait promis de les étudier en urgence et de rendre un avis. La semaine dernière, on apprenait que Nyrstar jugeait l'une des deux candidatures, celle de Martyn Konig, problématique: celui-ci était proposé en tant qu'administrateur indépendant alors qu'il il est notamment chief investment officer chez T Wealth Management, du même groupe Trafigura.

Ce lundi, la société communique ses recommandations, suite à un "examen approfondi". Elle confirme que le Conseil soutient l'élection de Christopher Cox et recommande aux actionnaires de voter en sa faveur. Avec une précision cependant: il s'agit de voter pour sa nomination "en tant qu'administrateur non-exécutif non-indépendant à condition que Trafigura modifie sa proposition afin de stipuler que M. Cox n'est seulement élu en tant qu'administrateur non-exécutif non-indépendant qu'aussi longtemps que Trafigura détiendra au moins 15% des actions". Le conseil d'administration souligne que Trafigura accepte cette condition.

• Concernant Martyn Koning, la réponse est par contre négative.

"Le Conseil ne peut pas soutenir l'élection de M. Konig et recommande que les actionnaires ne votent pas en faveur de son élection en tant qu'administrateur non-exécutif indépendant tel que proposé par Trafigura."

A cause, comme on le savait déjà, des liens très forts de celui-ci avec Trafigura:

"(...) le Conseil a été informé par Trafigura et M. Konig qu'il est le Chief Investment Officer de T Wealth Management, une société liée de Trafigura et un family office privé pour partenaires, administrateurs et cadres supérieurs du groupe Trafigura, un actionnaire à 15,3%. Partant, M. Konig a des liens et relations très fortes avec Trafigura et plusieurs membres de son management exécutif. Pour ces raisons, le Conseil ne peut pas raisonnablement soutenir la thèse selon laquelle M. Konig ne représente pas, ne représentera pas et ne sera pas considéré par les autres actionnaires de la Société et le marché en général, comme représentant Trafigura, d'une façon ou d'une autre, en sa qualité de membre du Conseil. Par conséquent, le Conseil ne peut pas raisonnablement soutenir la thèse selon laquelle M. Konig peut être qualifié d'administrateur indépendant tel que requis par le droit belge, qui stipule qu'un administrateur indépendant "ne peut représenter en aucune manière" un actionnaire de la Société qui détient 10% ou plus des actions de la Société."

Le conseil d'administration de Nyrstar signale que Trafigura conteste cette position.

"En outre, puisque M. Konig ne peut être considéré comme indépendant, son élection au Conseil mènerait à une représentation disproportionnée des intérêts de Trafigura par rapport à sa détention en capital et serait en porte a faux avec les intérêts des autres actionnaires de Nyrstar, en particulier parce que Trafigura est un acteur majeur de l'industrie de la Société."

 

•  Et le candidat d'Umicore...

Concernant Karel Vinck, dont le mandat vient à expiration, le conseil d'administration soutient sa réélection en tant qu'administrateur non-exécutif non-indépendant pour un an. C'est Umicore qui a proposé ce renouvellement.

A noter que le conseil cherche encore un administrateur indépendant.

L'odre du jour se trouve ici.

©Thierry du Bois

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés