Démarrage satisfaisant pour la radio numérique

Le DAB+ sera obligatoire dans tous les véhicules neufs d'ici la fin de l'année.

Selon une étude de l'association maRadio, le DAB+ représente 6% du volume d'écoute trois mois après son lancement

Lancée le 4 novembre dernier, le DAB+ (la radio numérique) connaît un bon démarrage, selon maRadio, l’association qui regroupe les radios privées et publiques belges. Pour rappel, le DAB+ permet notamment une meilleure qualité de son et une offre de stations bien plus large.

6%
de volume d'écoute
Le volume d'écoute de la radio en DAB+ a triplé en un an pour atteindre 6%

25 antennes sont déjà opérationnelles en Belgique francophone et 72 autres le seront dans les mois à venir. Certes, la consommation de celle qui est amenée à terme à se substituer à la FM est encore minoritaire mais elle a triplé en un an, passant de 2% à 6% du volume d'écoute.

Les ventes d'équipement augmentent: 146.000 postes en 2019 contre moins de 90.000 un an plus tôt. Mais, aujourd’hui, seuls 9% des Belges interrogés sont équipés d'un poste compatible.

Vers un boom en 2021

Les smartphones ne sont pas près de se voir adaptés à la réception du DAB+.
maRadio
Association des radios privées et publques

Le développement du DAB+ devrait aussi être facilité par le code européen des communications électroniques, dont l'introduction est prévue le 20 décembre. Il obligera notamment les constructeurs de voitures à installer des autoradios numériques dans leurs modèles de série.  

En revanche, les smartphones ne sont pas près de se voir adaptés à la réception du DAB+. MaRadio explique qu'un accord était près d'être conclu en ce sens avec Samsung mais n'a finalement pas abouti. La marque LG avait, elle, proposé un modèle adapté en 2016 mais celui-ci fut un échec. Selon maRadio, les opérateurs télécoms verraient d'un mauvais œil la prise en charge du canal numérique sur les smartphones, ce qui dissuaderait les constructeurs d'adapter leurs produits.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect