Publicité

Le tandem Faljaoui-Portnoy lance un studio télé 100% wallon et privé

©ECOLYS

Le Cercle de Wallonie investit 600.000 euros dans cette infrastructure multifonctions présentée comme une première dans le sud du pays.

C'est un attelage peu banal qui vient de voir le jour sur le parc d'affaires Ecolys, à deux pas de Namur. Il implique le promoteur Actibel, le patron du Cercle de Wallonie, Amid Faljaoui, et le producteur télé Boris Portnoy.

Ils y ont développé un studio de télévision, le Studio Ecolys, sorte de couteau suisse de l'audiovisuel: il permet d'y produire à la fois une émission de télé, un webinaire, une présentation de produits, de la vidéoconférence, du contenu pour les réseaux sociaux, etc. Dotée de cinq caméras robotisées et d’un système de décors virtuels, cette infrastructure s'étend sur 200 m²,dont 120m² pour le seul studio. Coût de l'investissement: 600.000 euros, pris en charge, via un emprunt bancaire, par le Cercle de Wallonie, le bâtiment étant la propriété d'Actibel.

"À notre connaissance, c'est la seule infrastructure offrant autant de possibilités en Wallonie", assure Boris Portnoy. Fort de plus de 30 ans d'expérience (AB3, Keynews…) le cofondateur de LN24, qui a quitté la chaîne d’infos peu après son lancement, a joué un rôle de super consultant dans ce projet piloté par Amid Faljaoui.

600.000
euros
L'investissement de 600.000 euros est pris en charge par le Cercle de Wallonie.

"C'est une nouvelle entité du Cercle de Wallonie, détaille ce dernier; nos 1.100 membres pourront y recourir à des tarifs préférentiels, mais l'outil est ouvert à toutes les entreprises qui en auraient besoin." Par ailleurs, "le studio est aussi une vraie société de production qui peut réaliser des émissions clés en main pour des chaînes de télé", ajoute celui qui est aussi directeur des magazines de Roularta. La chaîne d'infos économiques Canal Z (propriété de… Roularta) a ainsi, récemment, enregistré l'émission Wallonia+, mettant en avant le "savoir-faire wallon".

"Un des atouts du studio, c'est d'être câblé avec les autres infrastructures du site Ecolys, comme le centre de conférences qui permet d'accueillir de grands événements", vante Boris Portnoy. Le 21 octobre, le Cercle de Wallonie y organisera ainsi son cocktail de rentrée, avec un débat diffusé en direct sur les antennes de la RTBF.

Château Mélot

"Un des atouts du studio, c'est d'être câblé avec les autres infrastructures du site Ecolys."
Boris Portnoy
Consultant en audiovisuel

Les liens entre le Cercle de Wallonie et Actibel remontent à début 2020, lorsque le CEO d'Actibel, Paul de Sauvage, et des investisseurs privés, ont racheté à Ethias le siège historique du Cercle, le château Mélot, sur les hauteurs de Namur. Dans la foulée, le Cercle a installé ses bureaux sur le site d'Ecolys. Ce site multifonctions comprend un hôtel Ibis, un restaurant, 700 places de parking, des bureaux et, donc, un centre de conférences de 600 places assises.

Des atouts qu'ont beau jeu de mettre en avant les promoteurs du studio, par rapport à d'autres studios wallons, essentiellement pilotés par le public (RTBF, télés locales…), alors qu'il s'agit, ici, d'une initiative 100% privée. Reste à assurer sa viabilité dans la durée.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés