Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs de Netflix

Une quatrième offre de Netflix est actuellement testée sur un échantillon. Avant une généralisation? ©REUTERS

Netflix s'apprête à tester une nouvelle tranche tarifaire. Le géant du streaming va, dans un premier temps, tester sa nouvelle gamme de prix sur un échantillon de clientèle.

Des dents grincent parmi les utilisateurs de Netflix depuis que le média italien Tutto Androïd a repéré un futur bouleversement. La plateforme de streaming fait actuellement des tests dans plusieurs pays, dont l'Allemagne et l'Italie, pour voir si les utilisateurs sont prêts à payer plus cher pour les mêmes options.

Pour les abonnés actuels, Netflix propose trois plans tarifaires.

  • Le "Basic" offre pour 7,99 euros par mois une définition standard et la possibilité de regarder son film ou sa série sur un seul écran à la fois.
  • La formule "Standard" propose pour 10,99 euros mensuel une offre haute définition tout en regardant les contenus sur deux écrans à la fois.
  • L'offre la plus élevée, dite "Premium", propose pour 13,99 euros un visionnage simultané sur 4 écrans à la fois des films en ultra HD.

La nouvelle stratégie: gonfler artificiellement ses prix

Or, Netflix teste en ce moment une quatrième offre: l'abonnement "Ultra" où, pour 16,99 euros par mois, elle n'offrirait rien de plus que l'option premium actuelle. Ainsi, l'idée du géant est de pousser ses clients "Premium" vers cet abonnement supérieur (3 euros plus cher) pour garder les mêmes avantages. 

Derrière, l'offre serait bousculée. Comme on peut le voir sur le tableau ci-dessous, l'offre "premium" passerait de quatre à deux écrans. Les abonnés "Basic" et "Standard" n'auraient quant à eux plus le droit qu'à un seul écran. 

On peut se permettre de penser que cette nouvelle stratégie est faite pour forcer les familles ou les groupes d'amis à s'abonner à cette nouvelle et quatrième formule. Et, parallèlement, pour Netflix, de multiplier ses revenus et sa clientèle.

→ Ne sifflons tout de même pas plus vite que la musique. Car sur son site français cette fois-ci, on constate également une quatrième offre à 16,99 euros, mais le forfait "Premium" propose toujours le visionnage simultané sur... quatre écrans. 

Formules proposées actuellement en France. ©DR

De son côté, Netflix dit vouloir tester "continuellement de nouvelles choses. Et ces tests varient en général dans le temps. Dans ce cas, nous testons des prix et des fonctionnalités légèrement différents pour mieux comprendre comment les consommateurs apprécient Netflix."

Tous les abonnés ne verront pas forcément ce test et Netflix pourrait ne proposer cette nouvelle option."
Netflix


♦ Déjà en octobre 2017, Netflix avait augmenté le prix de ses abonnements : un euro de plus pour le "Standard" et deux euros supplémentaires pour le "Premium". 

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content