Pas question de faire grève chez RTL à ce stade

©BELGAIMAGE

Alors que la direction de RTL Belgium a présenté ce mercredi au conseil d’administration les détails de son plan de transformation "Evolve", les représentants du personnel montent au créneau.

"Nous ne pouvons plus nous taire". Discrets jusqu’ici, les représentants du personnel de RTL Belgium passent à l’attaque. Alors que la direction de RTL Belgium présente cet après-midi à son conseil d’administration les détails de son plan de transformation "Evolve", ils ont rédigé un communiqué dans lequel ils se disent sous le choc.

D’abord disent-ils, par "la manipulation des chiffres". "La santé financière de RTL Belgium est bonne, voire très bonne depuis 2002, écrivent-ils. Même si le marché publicitaire est actuellement plus tendu, la conjoncture est loin d’être catastrophique". Depuis 2002, soit depuis l’arrivée de Philippe Delusinne à la tête de l’entreprise, RTL Belgium a dégagé plus de 550 millions de résultat opérationnel.

L’évocation de licenciements les laisse également KO. Comme nous l’indiquions le week-end dernier, ce sont entre 100 et 110 emplois sur un total d’environ 800 (dont 500 salariés) qui devraient, selon nos informations, passer à la trappe. A cette fin entre 10 et 15 millions d’euros ont été provisionnés. L’arrivée de TF1 serait un clairement un prétexte, selon les reprsentants du personnel, pour effectuer cette restructuration. "Depuis près de 30 ans, la direction sait que TF1 étudie la possibilité de commercialiser ses écrans publicitaires en Belgique. Pour le moment TF1 n’a pas pris un euro à RTL. S’il devait y avoir des licenciements, cela serait une mesure préventive et injustifiée pour garantir à l’actionnaire ses dividendes."

Les employés, victimes d'un "réveil brutal et tardif!"

S’ils reconnaissent que RTL Belgium doit s'adapter aux nouveaux modes de consommation des médias bousculés par le digital, le principal objectif du plan, ils indiquent que "le personnel réclame depuis des années la mise en place progressive d’une vraie stratégie digitale. La direction reconnaît elle-même avoir fait preuve d’immobilisme en la matière. Les employés de RTL ne peuvent pas être les victimes de ce réveil brutal et tardif!"

"Nous sommes choqués et indignés d’entendre aux travers de nombreuses déclarations que certains employés expérimentés sont stigmatisés pour leur incapacité supposée à évoluer."
Le personnel de RTL

Il y a quelques années pourtant, RTL avait en place un département digital aux côtés de la télévision et de la radio. Celui-ci tardant à produire ses effets, lisez à dégager de la rentabilité, ses effectifs – une quarantaine de personnes au départ - ont fondu comme neige au soleil. "Plus que jamais, notre entreprise aura besoin de l’expérience et des connaissances de chacun pour relever ce défi, ajoutent les syndicalistes. Nous sommes choqués et indignés d’entendre aux travers de nombreuses déclarations que certains employés expérimentés sont stigmatisés pour leur incapacité supposée à évoluer."

Rien n’a filtré à l’issue du conseil d’administration qui a voté le plan. La direction le communiquera aux travailleurs ce jeudi lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire qui sera suivi d’une assemblée générale du personnel.

"Face à une communication qui se fait uniquement vers l'extérieur, le personnel est décontenancé et en souffrance depuis des mois", concluent ses représentants. Ceux-ci veulent négocier de manière constructive.   A ce stade, il n’est donc pas question de mouvement de grève.

La direction communiquera son plan aux travailleurs jeudi lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire qui sera suivi par une assemblée générale du personnel.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content