RTL Belgium limite la casse dans un marché pub en berne

Malgré le recul du marché pubmicitaire, Philippe Delusinne, CEO de RTL Belgium, et ses équipes sont parvenus à limiter la casse. ©saskia vanderstichele

Malgré un marché publicitaire en recul sensible, RTL Belgium affiche des revenus stables et est même parvenu à accroître son Ebitda. Sa maison mère affiche un chiffre d’affaires record.

Dans un marché télé difficile, affecté par le recul de la publicité et la concurrences des Gafan, RTL Belgium a plutôt bien presté en 2019. C’est ce qui ressort des résultats annuels communiqués ce vendredi matin par RTL Group. Alors qu’il estime la baisse du marché publicitaire télé à -3,2%, RTL Belgium affiche un chiffre d’affaires en léger recul de 0,5% à 185 millions d’euros. L’Ebitda progresse, par contre, de près de 10% à 45 millions d’euros, générant une marge solide de 24%, supérieure à celle du groupe (21%), conséquence d’une gestion au cordeau des coûts.

Récemment, dans ces colonnes, Philippe Delusinne, CEO de RTL Belgium, avait portant tenu des propos plutôt alarmistes et lancé un appel à l’aide aux politiques, "afin de sauvegarder le pluralisme dans l’audiovisuel francophone belge".

Diversification

Du côté de sa maison mère, RTL Group a connu une cinquième année de croissance de son chiffre d’affaires qui a atteint 6,7 milliards d’euros (+2,2%). C’est le fruit de la diversification de ses revenus destinée à rendre le groupe moins dépendant du marché publicitaire télé qui s’érode année après année. Sa filiale de protection de contenus Fremantle a progressé de 12,6% et le digital représente désormais plus de 16% de ses revenus.

 Ses activités de streaming payant, destinées à concurrencer les Gafan (TV Now en Allemagne et Videoland aux Pays-Bas), ont ainsi bondi de près de 47% à 135 millions d’euros, RTL ambitionnant au minimum 500 millions de revenus dans ce créneau et d’atteindre le seuil de rentabilité d‘ici 2025.

L’Ebitda progresse de 1,8% à 1,4 milliard et le résultat net bondit de 10% à 864 millions suite à la vente d’Universum Film (production et distribution de films) et à un recul des dépréciations. Le dividende reste inchangé à 4 euros par action.

Coronavirus

Pour 2020, RTL Group prévoit une croissance organique de 2 à 3% de son chiffre d’affaires mais précise que ces perspectives suivantes ne reflètent pas l’épidémie de Covid-19 puisqu’il est encore trop tôt pour évaluer son impact sur les résultats. "Nous observons toutefois les premières annulations de réservation de publicités et des impacts sur les productions", prévient le groupe.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés