RTL Belgium réorganise son management

©Tim Dirven

Le plus gros changement est l’arrivée d’un nouveau directeur des radios chez RTL Belgium: Erwin Lapraille succède à Eric Adelbrecht. Stéphane Rosenblatt se voit cantonné à la télévision.

Après des semaines de rumeurs, la direction de RTL Belgium a communiqué à son personnel la réorganisation de son management. Ce n’est pas le grand soir comme certains le prédisaient, mais des postes clés changent et de nouvelles fonctions apparaissent.

Ainsi, comme prévu, Eric Adelbrecht quitte son poste de directeur des radios (Bel RTL, Contact, Mint). Il s’occupera du passage des radios en format digital dab +, du plan de fréquences FM dont l'apppel d'offres sera bientôt lancé et pour lequel RTL revendique trois réseaux, etc. Payant les mauvaises audiences de Bel RTL, il sera remplacé par Erwin Lapraille. Contacté, Eric Adlebrecht n'a pas souhaité s'exprimer. 

Erwin Lapraille était précédemment directeur du marketing, poste qu’il n’a occupé qu’un an et demi après avoir été en charge de la programmation et des acquisitions TV. Stéphane Rosenblatt est une autre victime collatérale des audiences décevantes de Bel RTL puisqu’il ne s’occupera plus des contenus de la radio généraliste du groupe, compétence dont il avait hérité mi-2017 après avoir dû céder les rênes de l’info à Laurent Haulotte. Il se concentrera uniquement sur la direction de la télévision. Nous n'avons pu obtenir de réaction de sa part. Dans la soirée, RTL a cependant fermement démenti la rumeur de son départ évoquée par Sudpresse

Le marketing coupé en trois

Erwin Lapraille, qui s'occupe désormais des radios, le département marketing est scindé en trois pôles, chacun rapportant directement au CEO Philippe Delusinne. Ainsi Didier Lefèvre prend en charge la gestion de l'analyse des datas. Le porte-parole Christopher Barzal prend du galon et intègre le comité de direction. Il reste la voix officielle de RTL et s’occupera de la communication corporate et institutionnelle. Enfin, le troisième pôle, celui de directeur de la communication, doit encore être attribué. Il sera en charge de l’image de RTL: publicité, événements, partenariats… Avis aux candidats internes et externes.

Après l’étude McKinsey sur le futur du groupe, le plan de transformation #evolve qui en a découlé et qui s’est conclu par le départ de 88 collaborateurs et la réorganisation de la régie, cette refonte du management est, selon Philippe Delusinne, la dernière étape visant à (re)mettre l’entreprise sur de bons rails, malmenée qu’elle est par l’évolution de la consommation des médias, le marché publicitaire moribond et l’arrivée de TF1 sur le marché pub.

Interrogations en interne

Du côté du personnel on ne cache pas certaines interrogations sur le timing de cette opération qui arrive après le plan de transformation. Et d’aucuns de se demander s’il n’aurait pas plutôt fallu faire le contraire. Plus fondamentalement, en interne, on s’interroge sur la stratégie globale de l’entreprise. Avec cette impression qu’elle recrée des silos (télévision, radio...) alors que la tendance est plutôt au décloisonnement des médias au profit d’une approche de distribution multiplateforme des contenus.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content