Amende infligée à Nethys pour le rachat de L'Avenir

Gil Simon, secrétaire général de Nethys ©Anthony Dehez

L'Autorité belge de la concurrence a décidé de sanctionner la société wallonne pour non-respect de certains engagements dans le cadre de la reprise de L'Avenir.

L'intercommunale liégeoise Nethys (ex-Tecteo) va devoir payer une amende de 63.296 euros. En mars 2014, l'Autorité belge de la concurrence avait autorisé le rachat par Nethys des sociétés Editions de l'Avenir s.a. et L'Avenir Advertisaing s.a. sous certaines conditions concernant:

• l’échéance (date et heure) imposée aux annonceurs pour la transmission des informations publicitaires au diffuseur,
• les conditions de traitement de ces informations par le diffuseur assorties notamment de règles de confidentialité,
 le monitoring annuel du respect de ces engagements.

Ce lundi, le Collège de la concurrence a estimé que Nethys n'avait pas respecté certaines mesures imposées afin d’assurer le respect des règles de confidentialité et de monitoring annuel. D'où l'amende imposée au groupe wallon.

En appel

Dans un communiqué, Nethys souligne n'avoir pourtant jamais commis la moindre violation en ce qui concerne l'échéance imposée aux annonceurs pour la transmission de leur matériel publicitaire aux équipes de l'Avenir Advertising et le traitement de ces informations "dont la confidentialité a toujours été respectée". La société reconnaît avoir tardé à transmettre les documents attestant du respect des engagements mais considère l'amende "totalement disproportionnée".

→ Nethys a décidé d'interjeter appel. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés