Après la VRT, c'est au tour de la RTBF de s'associer à la TV digitale de Proximus

La RTBF a signé un accord de collaboration avec Proximus pour renouveler et renforcer sa diffusion sur la nouvelle plateforme de télévision digitale Pickx. ©BELGAIMAGE

Après avoir exprimé leur colère à l'encontre de Proximus qui avait développé sa plateforme de TV digitale Pickx sans consentement préalable, les deux chaînes publiques belges annoncent désormais collaborer avec l'opérateur télécom.

Un mois après la VRT, la RTBF signe à son tour un accord de collaboration avec Proximus pour renouveler et renforcer sa diffusion sur la nouvelle plateforme de télévision digitale Pickx, annonce l'opérateur télécom. Cette plateforme est inspirée du modèle Netflix. Elle proposera ainsi des programmes en fonction des centres d’intérêt des gens identifiés grâce aux data générées par les décodeurs.

Tant dans le chef de la VRT que de la RTBF on entend ainsi répondre à l'évolution des modes de consommation des médias et renforcer l'écosystème audiovisuel belge en général.

Que prévoit cet accord?

La production belge sera mise en avant comme le renouvellement de la diffusion des quatre chaînes TV publiques (La Une, La Deux, La Trois et Arte Belgique) et six radios (La Première, Vivacité, Pure FM, Musiq'3, Classic 21 et RTBF International).

Les détenteurs du futur décodeur V7 auront également accès à Auvio.

Un accord après la colère

En juin dernier, les quatre grands diffuseurs (VRT, RTBF, RTL-TVI et DPG Media, maison-mère de VTM) avaient manifesté leur mécontentement par rapport à la nouvelle offre de télévision digitale de Proximus. Ils affirmaient que ce système portait atteinte à l'intégrité de leur signal, favorisait la consommation en différé ou à la carte, et donc menaçait leurs revenus publicitaires. Pickx prévoit en effet un découpage des contenus, segmentant de la sorte une offre linéaire (et l'intégrité des contenus des diffuseurs) en une offre non linéaire, à la demande, se plaignaient-ils à l'époque.

Ils dénonçaient aussi le fait que l'opérateur modernise en profondeur sa plateforme sans aucun consentement préalable

Depuis lors, des négociations entre les différentes parties ont eu lieu et ont donc abouti à un accord de "coopération renouvelée" pour la RTBF et la VRT. Les discussions se poursuivent avec RTL-TVI et DPG Media, indique-t-on encore chez Proximus. Néanmoins, dans une interview accordée à La Libre Belgique, le patron de RTL-TVI Philippe Delusinne indiquait ce week-end être "encore très loin d'un accord avec Proximus".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés