Publicité

Baisse du nombre de plaintes au CSA

Karim Ibourki, président du CSA, se félicite de la diminution du nombre de plaintes qui semble se confirmer lorsqu’on analyse la période de confinement actuelle. ©Frédéric Pauwels / HUMA

Dans son rapport annuel, le Conseil supérieur de l’audiovisuel constate que les médias respectent toujours mieux leurs obligations.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a publié son rapport annuel 2019. Le régulateur de l’audiovisuel s’y félicite de la diminution du nombre de plaintes qui lui sont adressées. L’an dernier, il a reçu 285 plaintes et ouvert 189 dossiers. Un an plus tôt, il avait reçu 360 plaintes et ouvert 235 dossiers. Cette évolution doit cependant être nuancée puisque le phénomène de "plaintes multiples", portant sur le même sujet et constituant un seul dossier, a diminué.  

Cette diminution est un signal encourageant qui témoigne d’une année positive pour les médias en matière de respect des obligations contrôlées par le CSA, estime le gendarme de l’audiovisuel.

285
plaintes
L’an dernier, le CSA a reçu 285 plaintes et ouvert 189 dossiers.

Ce sont les campagnes publicitaires et la problématique de la dignité humaine qui ont fait l’objet du plus grand nombre de plaintes (respectivement 18% et 15%). La protection des mineurs (12 %) et l’incitation à la haine (11 %) constituent aussi des sujets controversés.

La télévision, visée par 75 % des plaintes, reste le premier média concerné par l’activité du Secrétariat d’instruction du CSA (57 % en 2018). La radio, qui faisait l'objet de 27 % des plaintes en 2018, ne représente plus que 12% de celles-ci en 2019. Les contenus en ligne (internet et réseaux sociaux) voient également leur part diminuer à 6 % (11% en 2018).

La baisse du nombre de plaintes doit être nuancée puisque le phénomène de "plaintes multiples", portant sur le même sujet et constituant un seul dossier, a diminué.
Le CSA

Autre signal encourageant, les plaintes relatives aux élections sont passées entre 2018 et 2019 – deux années électorales – de 19% à 5%. Sur la base de l’expérience du traitement des élections communales, les élections européennes, régionales et fédérales ont suscité moins d’interventions du CSA.

2019 a aussi été marquée par le nouveau plan fréquences radio en analogique et pour la première fois en numérique. Autres nouveautés importantes: la mise en œuvre du nouveau règlement en matière d’accessibilité des programmes, les enjeux relatifs aux nouvelles règles de protection des mineurs, la première rencontre des Youtubeurs en Fédération Wallonie-Bruxelles, etc.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés