Publicité

Bernard Arnault au secours d'Arnaud Lagardère

Le groupe de Bernard Arnault (à droite sur le montage photo) a pris quelque 25% du capital du groupe d'Arnaud Lagardère. ©AFP

Le groupe Arnault entre au capital du groupe Lagardère en pleine tempête. Bernard Arnault évoque "l'amitié entre les deux familles et le respect pour le groupe construit".

Depuis plusieurs mois, le groupe Lagardère et son patron Arnaud Lagardère naviguent en pleine tempête. Valorisation en chute libre, endettement important, des rémunérations extravagantes, des actionnaires qui mettent la pression face à un groupe qui ne cesse de rétrécir. Aujourd'hui, le chevalier blanc s'appelle le groupe Arnault.

Après une augmentation de capital pour acheter les titres, la société holding de Bernard Arnault (actionnaire majoritaire du groupe de luxe LVMH ), a fait son entrée au capital de Lagardère Capital & Management (LC&M) à hauteur d'"environ un quart", annoncent les deux parties.

Selon "Les Échos", l'opération n'atteindrait pas les 100 millions d'euros et se serait faite sous l'œil avisé de Vincent Bolloré, figure incontournable de Vivendi , qui détient environ 13,4% de Lagardère.

Un geste amical

"J'ai reçu favorablement la proposition d'Arnaud Lagardère de nous associer à lui. Mon amitié avec (son père) Jean-Luc Lagardère a lié nos familles et j'ai le plus grand respect pour le groupe qu'il a construit", a commenté Bernard Arnault. 

100 millions
d'euros
Selon "Les Échos", l'opération n'atteindrait pas les 100 millions d'euros.

Concrètement, LC&M contrôlera la société Arjil ainsi que l'actuelle participation de 7,26% d'Arnaud Lagardère dans le groupe d'édition, de distribution et de médias. Le statut atypique du groupe en commandite par actions (SCA), permet à Arnaud Lagardère (associé-commandité) de conserver le contrôle du groupe qui porte son nom avec seulement quelque 7% des parts.

"Ce rapprochement va permettre de renforcer la structure et les capacités financières de LC&M. Les groupes familiaux de Bernard Arnault et Arnaud Lagardère agiront de concert vis-à-vis de Lagardère SCA."

Le rêve de Vivendi

Les comptes de la holding personnelle d'Arnaud Lagardère font l'objet de spéculations diverses depuis l'arrêt de leur publication en 2009. Le fonds d'investissement activiste Amber Capital, aujourd'hui premier actionnaire du groupe Lagardère, avait ainsi obtenu, en octobre, du tribunal de commerce de Paris la publication des comptes de LC&M. Arnaud Lagardère n'avait pas obtempéré, mais le groupe Lagardère avait indiqué, mi-janvier, un endettement à hauteur de 164 millions d'euros en 2019.

Arnaud Lagardère a récemment remporté, lors d'une assemblée générale du groupe, le bras de fer contre Amber Capital, qui souhaitait renouveler la quasi-totalité du conseil de surveillance du groupe, puis écarter son gérant. Il avait même réussi à imposer Guillaume Pepy (ex de la SNCF) et Nicolas Sarkozy. 

"L'exceptionnelle réussite du Groupe Arnault, ses succès dans le domaine de la distribution, son investissement en matière de création et de culture sont le gage d'une collaboration durable et féconde."
Arnaud Lagardère
CEO de Lagardère

Pour déjouer ce projet, il avait dû s'entourer de poids lourds de la bourse: le financier Marc Ladreit (dont la holding Fimalac est restée sous la barre des 5% du capital de Lagardère SCA) et Vincent Bolloré, l'homme fort de Vivendi (maison d'édition Hachette, boutiques d'aéroport et radio Europe 1) qui a acquis plus de 10% de Lagardère. Néanmoins, l'arrivée de Vivendi au capital de Lagardère n'était pas anodine.

"La Tribune" rappelait ainsi qu'il y a encore 25 ans, les plus grands médias privés hexagonaux se partageaient entre les "trois H": Havas (Vivendi), Hachette (Lagardère) et Hersant (Hersant). La bataille engagée autour du groupe Lagardère n'est finalement que le énième épisode de cette longue histoire... Bolloré l'a dit et répété: son objectif est de constituer un empire multimédia d'ici 2022, année du bicentenaire du groupe familial.

Lagardère bénéficie donc aussi de l'appui de Bernard Arnault. "L'exceptionnelle réussite de Groupe Arnault, ses succès dans le domaine de la distribution, son investissement en matière de création et de culture sont le gage d'une collaboration durable et féconde", salue Arnaud Lagardère.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés