CBS et Viacom fusionnent pour faire face à la nouvelle concurrence

Sumner Redstone contrôle l'actionnariat des deux compagnies, qu'il préside toutes deux actuellement. ©REUTERS

Les deux géants de la télévision et des médias américains vont reformer le groupe unitaire qu’ils composaient jusqu’en 2006. L'ensemble vaudra quelque 28 milliards de dollars.

Annoncé ce mardi en début de soirée dans un communiqué commun, le mariage entre CBS et Viacom - entité qui devient ViacomCBS, un des tous premiers groupes mondiaux du cinéma et de la télévision - permettra de réunir sous le même toit le réseau de télévision de CBS, la chaîne câblée Showtime, la maison d’édition Simon & Schuster, les chaînes MTV et Nickelodeon, ainsi que le studio de cinéma Paramount. De quoi mieux faire face à la concurrence dans les services de streaming où opèrent des géants comme Netflix, AT&T, Walt Disney, Amazon et Apple. CBS demeure aujourd’hui le réseau TV le plus regardé aux Etats-Unis.

"Les actifs détenus par CBS et Paramount dans la production vont rapidement passer dans la classe supérieure pour challenger les grands acteurs de chez Disney, Comcast, AT&T et Netflix, et formeront un port d’attache attrayant pour les talents créatifs", ont commenté dans une note les analystes du bureau MoffettNathanson.

500 millions d’économies annuelles

Chaque actionnaire de Viacom recevra 0,59625 action CBS par titre détenu. ©REUTERS

Le nouvel ensemble aura une valeur d’environ 28 milliards de dollars. La fusion devrait permettre de réaliser quelque 500 millions de dollars d’économies annuelles, selon des sources bien informées citées par l’agence Bloomberg. Concrètement, le rapprochement sera entièrement réalisé en actions. Les actionnaires de Viacom recevront 0,59625 action CBS par titre détenu. 

Retour aux sources

Les deux compagnies ont le même actionnaire de contrôle. Il s’agit de National Amusements, un holding familial aux mains du milliardaire Sumner Redstone et de sa fille Shari.

L’opération est aussi une sorte de retour aux sources pour les deux compagnies, puisqu’elles ne faisaient qu’un(e) jusqu’en 2006. Cette année-là, la famille Redstone, qui contrôlait déjà leur (son) capital, avait jugé que les investisseurs valoriseraient davantage les deux entités séparément. Cette stratégie spéculative n’a manifestement pas donné les résultats escomptés, puisque cela faisait des années qu’il était question de refusionner les deux sociétés. Il y a un an encore, les négociations avaient été très loin, avant de capoter.

La présidence du conseil du nouveau groupe reviendra à Shari Redstone, selon les sources citées par Bloomberg, tandis que Bob Bakish, le CEO de Viacom, en deviendra le Chief Executive Officer.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect