Facebook chute à Wall Street après ses résultats en demi-teinte

©REUTERS

Facebook continue d'attirer les internautes au quatrième trimestre, mais au prix de fortes dépenses. Le réseau social le plus populaire au monde a vu par conséquent son action chuter de 6% à Wall Street ce jeudi.

Facebook a continué à attirer en masse les utilisateurs et les revenus au quatrième trimestre malgré les multiples polémiques auxquelles le groupe fait face. Une croissance qui a toutefois été alimentée par une envolée de ses dépenses. Son titre, qui a progressé de près de 50% sur un an, a chuté de 6,14% ce jeudi à la Bourse de New York.

Le groupe a pourtant vu son chiffre d'affaires bondir de 25% à 21,1 milliards de dollars entre octobre et décembre. Son bénéfice net a dans le même temps progressé de 7% à 7,3 milliards de dollars, ce qui ajusté par action revient à 2,56 dollars, au-dessus des attentes du marché.

Malgré les vives critiques sur sa gestion des données de ses membres et de la parole des responsables politiques, le géant des réseaux sociaux continue à attirer les internautes: Facebook compte désormais 2,5 milliards d'utilisateurs mensuels actifs (+8% sur un an) et 1,66 milliard d'utilisateurs actifs quotidiens (+9% sur un an). En incluant les applications Instagram, WhatsApp et Messenger, le nombre d'utilisateurs quotidiens grimpe à 2,26 milliards (+11%) et celui des utilisateurs mensuels à 2,89 milliards (+9%).

Des dépenses qui s'envolent

"Nous avons eu un bon trimestre et une solide fin d'année avec la poursuite de la croissance de notre communauté et de nos activités", a sobrement commenté le patron de l'entreprise, Mark Zuckerberg, cité dans un communiqué. Mais le montant des dépenses de Facebook s'est aussi envolé, de 34%, pour atteindre 12,2 milliards de dollars sur trois mois.

"Nous avons eu un bon trimestre et une solide fin d'année avec la poursuite de la croissance de notre communauté et de nos activités."
Mark Zuckerberg

Facebook a lourdement investi depuis 2018 pour rétablir la confiance, depuis des scandales de fuites de données et de campagnes de désinformation menées sur ses plateformes. Le nombre de ses employés a encore augmenté, le groupe employant 44.942 personnes fin 2019, soit 26% de plus que l'an passé.

Sur l'ensemble de l'année, le groupe a engrangé 18,5 milliards de dollars de bénéfices nets, en baisse de 16%. Mais ajusté par action, cela revient à 6,43 dollars, ce qui est supérieur aux prévisions des analystes. Le chiffre d'affaires a, lui, bondi de 27% en 2019 pour atteindre 69,7 milliards de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés