h/commerce, l'offre conseil retail 4.0 de Havas

h/commerce doit permettre aux clients de Havas de faire face aux avancées technologiques des géants de l’e-commerce (ici, les robots de Kiva Systems, rachetés par Amazon). ©Bloomberg

Le commerce de détail subit actuellement des bouleversements spectaculaires, liés notamment à l’essor sans limites des ventes en ligne et aux avancées technologiques. Difficile, pour les retailers, de négocier le virage que prend le secteur sans surveiller du coin de l’œil les projets que mijotent les géants Amazon et Alibaba et sans prendre en compte des évolutions telles que le commerce vocal ou l’intelligence artificielle.

Géant multinational de la pub et de la communication avec plus de 20.000 collaborateurs dans le monde, le Français Havas se propose d’aider ses acteurs à y faire face. Il entend valoriser son expertise dans le commerce de détail et sa présence dans plus de 100 pays en créant une nouvelle structure susceptible d’aider les détaillants à doper leurs performances, en particulier sur le web.

C’est le Havas Village – l’entité du groupe qui réunit sous un même toit agences créatives et médias du groupe – de Bruxelles qui a été choisi pour inaugurer h/commerce, une nouvelle pratique dédiée au commerce de détail. Un choix justifié par la grande densité commerciale du marché belge.

Celle-ci fournira des informations globales sur le commerce. Elle proposera ainsi des stratégies, que ce soit pour la conceptualisation de points de vente, pour fidéliser la clientèle, pour déployer du commerce électronique et mobile, ou encore de la consultance sur les innovations futures.

"Nous voulons dépasser le cap de la simple communication en proposant des solutions en termes d’offre et de nouveaux services à nos clients. J’ai par exemple été bluffé par l’usage généralisé que font les Chinois des QR codes, qui constituent un vivier énorme de services", explique Vincent Mayet, directeur général de Havas Paris et responsable du retail en France.

La plateforme h/commerce rassemblera un maximum d’informations recueillies par l’ensemble des agences du groupe. Celles-ci permettront aussi d’élaborer des dossiers thématiques qui seront par la suite présentés aux clients. Le premier est centré sur les méthodes marketing d’Amazon. Suivront un dossier sur Alibaba, puis un autre consacré à la voix commerciale et à l’intelligence artificielle.

Modèle hybride

"Le bon mix, aujourd’hui, c’est un modèle hybride entre commerce en ligne et physique. L’idée de base de h/commerce, c’est de connecter tous nos experts en réseau, de rassembler les informations structurantes sur le secteur et de proposer des aides et des démarches prospectives aux clients locaux", résume Christian de La Villehuchet, directeur général de l’intégration du groupe Havas.

"Le bon mix, aujourd’hui, c’est un modèle hybride entre commerce en ligne et physique."
Christian de La Villehuchet
directeur général de l’intégration de Havas

"Tous nos clients ont vocation à être présents dans le commerce en ligne. Or Alibaba et Amazon sont en train de changer radicalement la physionomie du commerce de détail dans le monde. La question est de savoir comment l’articuler avec les magasins physiques sans nuire à sa rentabilité", ajoute Vincent Mayet.

L’antenne belge est opérationnelle depuis la fin de l’an dernier. L’Espagne doit suivre dans les prochains jours. D’ici l’automne, h/commerce devrait être disponible dans tous les Havas Villages du globe, soit une petite vingtaine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés