portrait

Kareem Daniel a le futur de Disney entre ses mains

Protégé du patron, Kareem Daniel a la responsabilité de faire de Disney une entreprise qui gagne grâce au streaming.

"Laissons les créatifs être créatifs et les hommes d’affaires être des hommes d’affaires." C’est cette déclaration de Bob Chapek, PDG de Disney, qui résume le mieux la nouvelle stratégie de Disney. Une stratégie qui sépare clairement les divisions "business" et les divisions "créatives" et qui intronise le streaming comme nouveau fer de lance de l’entreprise. Après une année 2020 qui a redistribué les cartes, Bob Chapek avait besoin d’un fidèle à la tête de la nouvelle division qui rassemble l'ensemble de l'offre streaming du groupe (Disney+, Hulu et ESPN+).

CV Express

1974 Naissance à Chicago

2003 Sortie de Stanford avec un MBA

2004 Associate-Investment Banking chez Goldman Sachs à New York

2007 Entrée chez Disney

2020 Nomination comme président de la division consommateur

Bob Chapek y a nommé Kareem Daniel, qu'il connaît très bien puisque c’est lui qui l’a engagé comme stagiaire il y a presque 14 ans après des études à Stanford, la prestigieuse université californienne, et un bref passage chez Goldman Sachs.

Un Disney boy chargé du tuer les cinémas

L’histoire professionnelle de Kareem Daniel se résume quasi exclusivement à son parcours chez Disney. Un parcours ponctué de quelques moments historiques comme quand, quelques années après avoir été engagé, ce fan de bande dessinée a été autorisé à s'asseoir à la table des négociations pour racheter Marvel, le studio qui détient les droits des superhéros comme Spiderman et Iron Man. Quelques années plus tard, Daniel a pu réaliser l’un de ses rêves de gosse en créant deux parcs à thème Star Wars aux États-Unis pour Disney.

Fan de BD et cinéphile

Kareem Daniel a passé des après-midi entières à regarder des films au cinéma. C'est apparemment l'un des rares passe-temps qu'il avait lors de son adolescence à Chicago. "J'adorais regarder des films toute la journée avec mes cousins ​​dans le centre commercial", explique-t-il lors d'une rare interview, accordée au journal de son université. Fan de cinéma donc, mais aussi de BD puisqu'il pouvait aussi passer des journées entières a lire des bandes dessinées dans le magasin du coin. Deux passions dont il a aujourd'hui fait son métier.

Ironie du sort, son futur chez Disney se jouera très loin des parcs à thème. Après une année noire qui a vu Disney licencier 28.000 personnes dans ses parcs, le focus de l’entreprise est plus que jamais sur son offre digitale. Exit les salles de cinéma et les parcs d’attractions, pour le moment en tout cas.

Quand l'entreprise a annoncé il y a quelques semaines que le remake de Mulan allait uniquement sortir sur sa plateforme de streaming, ce n'était pas un one-shot, mais bien la première pierre de la nouvelle stratégie.

Kareem Daniel est désormais chargé de capitaliser sur le succès grandissant de Disney+ et des autres offres de streaming du groupe, qui comptaient 100 millions d'utilisateurs à la fin du mois de juillet, dont la moitié pour Disney+. Le nouveau patron du streaming chez Disney a une feuille de route très claire: faire évoluer et grandir l'offre streaming et rendre le tout encore plus rentable.

Les exploitants de salles obscures ne voient pas d'un bon œil la nouvelle stratégie de Disney. Avec les films des héros Marvel, des blockbusters comme Frozen et la franchise Star Wars, Disney est le maître du box office depuis des années. Aux États-Unis, le plus grand marché mondial dans le secteur, Disney détient une part de marché de plus de 30%.

Sous l'aile du boss

Bob Chapek l’a engagé il y a 14 ans et a déclaré après l'avoir nommé à la tête du streaming de Disney : "C'est un cadre brillant qui a une objectivité incroyable en ce qui concerne la prise de décision basée sur des faits. Cela le positionne parfaitement pour être la bonne personne pour prendre les décisions importantes pour l'entreprise. C’est ce qu’il faut à ce moment précis."

Mulan n'était pas qu'un essai

Quand l'entreprise a annoncé il y a quelques semaines que le remake de Mulan allait uniquement sortir sur sa plateforme de streaming, ce n'était pas un one-shot, mais bien la première pierre de la nouvelle stratégie. Pour preuve, Disney vient de refaire le coup avec Soul, son futur carton de fin d'année. Kareem Daniel devra réussir à concrétiser les espoirs de l'entreprise dans cette stratégie orientée vers le streaming. L'employé historique de Disney devra pour cela sans doute renier sa passion pour les cinémas, dans lesquels il ne sera probablement plus le bienvenu.

100
millions d'utilisateurs
Pour les offres de streaming du groupe Disney.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés