L'agence Tipik passe à l'attaque contre la RTBF

L'agence de communication Tipik voudrait que la RTBF cesse d'utiliser ce nom pour désigner La Deux et Pure FM. ©BELGA

L'agence de communication Tipik a introduit une action en cessation contre la RTBF. En parallèle, on apprend que des discussions sont en cours.

On la sentait arriver, cette fois, ça y est! L'agence de communication Tipik a décidé d'intenter une action en justice contre la RTBF. L'enjeu de cette procédure? L'appellation Tipik. En effet, à la fin du mois d'août, lorsque la RTBF a dévoilé sa grille de rentrée, elle avait annoncé un changement de nom pour sa chaîne de télévision La Deux ou pour la radio Pure FM qui, désormais, s'appelleraient Tipik.

A cet instant, le sang d'Erik Morren, la patron de l'agence de communication Tipik spécialisée dans la communication institutionnelle, n'a fait qu'un tour. "Ils auraient pu avoir l'élégance de nous prévenir", nous avait-il alors déclaré. "Notre nom a été déposé en 2007, de même que les noms de domaine Tipik.be et Tipik.eu. Nous sommes occupés à vérifier avec nos avocats les modalités de cet enregistrement et comment réagir le cas échéant, mais nous ne voulons pas entamer une bataille juridique pour autant", nous avait-il alors déclaré. A ce moment, il était question d'accord à l'amiable, voire même de collaboration avec la RTBF.

Discussions amiables

Du côté de la RTBF, on avait fait amende honorable, en reconnaissant qu'il aurait mieux valu contacter l'agence auparavant. Tout cela n'a pourtant pas empêché l'agence de communication Tipik de se tourner vers la justice pour faire valoir ses droits. L'agence, défendue par Renaud Dupont (CMS), a donc décidé d'intenter une action en cessation. L'affaire, introduite mercredi matin devant le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles devant la juge Françoise Jacques de Dixmude, a été reportée d'une semaine, à la demande des avocats. Il semble que ce délai va être mis à profit pour faire atterrir des négociations amiables.

"Nous négocions et cela se passe bien."
Erik Morren
Patron de l'agence de communication Tipik

Des deux côtés, le ton général est à l'apaisement. "Nous sommes en train de discuter", nous a expliqué Axelle Pollet, la porte-parole de la RTBF. "Les avocats ont demandé à surseoir à statuer pour se donner le temps. Cela ne présage rien de négatif", a-t-elle encore précisé, confirmant au passage que les discussions en cours se faisaient en bonne intelligence, même si le dossier est complexe.

Même son de cloche du côté d'Erik Morenn."Nous négocions et cela se passe bien", a-t-il déclaré, confirmant que l'action en justice avait été reportée d'une semaine afin de faire atterrir le dossier. "Les discussions sont polies et constructives", a-t-il conclu.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés