L'alliance Mediapro-TF1 en partie duplicable en Belgique

Le deal TF1-Mediapro pourrait faire des émules chez nous. ©AFP

Le nouveau détenteur de 80% des droits de diffusion du championnat de France de football va appeler sa chaîne "Téléfoot", du nom d’une émission mythique de la chaîne privée.

Le groupe espagnol Mediapro, qui a acquis les droits du championnat de France de football, va baptiser sa future chaîne Téléfoot, du nom du célèbre magazine de TF1 lancé en 1977.

L’accord avec TF1 prévoit que les commentateurs stars de TF1, Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu, commenteront 20 matchs, dont les 10 plus belles affiches. TF1 va aussi fournir un magazine le dimanche, une émission quotidienne, des programmes d'avant et d'après-match et des archives. En revanche, TF1 ne diffusera aucun match en clair, Mediapro ayant dépensé 800 millions par saison pour diffuser 80% de la Ligue 1 en exclusivité.

800
millions €
Mediapro va dépenser 800 millions d'euros par saison pour diffuser 80% du championnat français de football pour la période 2020-2024.

Pour Mediapro, c’est une manière de donner de la visibilité à ses contenus, pour TF1 de dégager des revenus alors qu’il est confronté à la chute du marché pub due au Covid-19.

"On peut imaginer la RTBF "louer" à Eleven les services de ses commentateurs pour les grandes affiches, mettre à sa disposition ses archives, etc."
Pierre Maes
Consultant en droits sportifs

Le Belge Pierre Maes, consultant en droits sportifs, estime pareil deal envisageable chez nous alors que le groupe Eleven a acquis les droits du championnat belge moyennant 100 millions par an dès la saison prochaine: "On peut imaginer la RTBF lui 'louant' les services de ses commentateurs pour les grandes affiches, mettre à sa disposition ses archives, etc." Et son statut de service public ne change rien. "À la fin du siècle dernier, la RTBF s’était associée à Eurosport pour lancer la chaîne Eurosport 21", rappelle-t-il. "Eleven est un nouvel opérateur qui va proposer un produit foot tout à fait neuf, dit, de son côté, Michel Lecomte, son directeur des sports. Nous sommes donc logiquement en train d’échanger avec eux sur les contours de notre collaboration."  

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés