Publicité
Publicité

"L'Avenir n'est pas à vendre" (Nethys)

Le patron du groupe de presse IPM propose à Nethys de lui racheter L'Avenir. "Si nous pouvons racheter le journal, nous arrêtons le plan Renault", affirme François le Hodey. De son côté, Nethys précise que "L'Avenir n'est pas à vendre".