La parité hommes-femmes dans les émissions électorales

©IMAGEGLOBE

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient d’adopter un nouveau règlement pour l’ensemble des chaînes de télévision et de radio visant à encadrer leurs programmes d’information pendant les prochaines élections. à commencer par les communales d’octobre prochain.

Parmi les nouveautés figure le respect de l’égalité entre les femmes et les hommes qui, étrangement, ne figurait pas dans le règlement. Les chaînes devront veiller autant que possible à avoir dans les débats une parité entre hommes et femmes. Les médias pourront imposer certains cadres aux partis qui proposeront leurs candidates lors des débats et émissions politiques; par exemple, imposer une femme et un homme par parti lorsque les capacités techniques de plateau le permettront.

Par ailleurs, étant donné l’usage de plus en plus fréquent par les chaînes des réseaux sociaux comme modes de distribution de leurs programmes, les dispositions du règlement s’y appliqueront également. Le nouveau règlement impose aussi que chaque liste démocratique puisse être représentée lors des débats. Les médias devront également assurer une meilleure visibilité à des petites listes démocratiques (celles qui ne sont pas encore représentées, celles qui se présentent pour la première fois…) et l’accessibilité des émissions électorales aux déficients sensoriels.

Ces obligations sont relativement vagues. Rien n’est vraiment quantifié. Aucune sanction stricto sensu n’est prévue en cas de non-respect mais des avertissements seront adressés en cas de manquement. Lors du scrutin communal de 2012 quatre éditeurs (des TV et radios locales) avaient ainsi été avertis. Ce mercredi, le gouvernement de la Communauté française devrait adopter le nouveau règlement ce qui lui conférera une force obligatoire. Sur la base de ce règlement chaque éditeur de service (radio et télé) devra rédiger un dispositif interne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés