La RTBF accueillera deux administrateurs PTB en son sein

©Photo News

Alors que le Vlaams Belang doit rejoindre le conseil d’administration de la VRT où il était absent pour l’heure, côté francophone, c’est le PTB qui fait son entrée au haut commandement de la RTBF suite au scrutin du 26 mai dernier. L’emprise du cdH, elle, serait amenée à diminuer à l’avenir.

C’est là l’une des premières conséquences concrètes des résultats du triple scrutin du 26 mai. Le conseil d’administration de la RTBF changera prochainement de visage.

Si PS et MR doivent vraisemblablement conserver une part significative des sièges – de l’ordre, respectivement, de 4 pour les socialistes voire de 3 à 4 pour les libéraux – dont les occupants se doivent de veiller au respect de l’intérêt général, des lois, décrets, ordonnances et arrêtés, de la mission de service public, du contrat de gestion et de l’équilibre financier de l’entreprise publique, le cdH, par exemple, verrait lui son influence reculer.

"Nous devrions perdre un siège au conseil d'administration"


De par l’application de la clé D’Hondt, liée à la nouvelle balance politique en Fédération Wallonie-Bruxelles, "nous devrions perdre un siège", confie-t-on du côté de la rue des Deux Eglises. Jusqu’ici, les centristes disposaient de deux administrateurs, président du CA compris, avec Jean Hilgers, actuellement directeur à la Banque nationale de Belgique et porteur de nombreuses casquettes d’administrateurs, et Jean-François Raskin, administrateur délégué à l’Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales (Ihecs).

De leur côté, Ecolo et PTB sortiraient eux gagnants des suites du vote des électeurs. Les Verts gagneraient deux administrateurs, en lieu de place d’un actuel poste d’observateur, quand la formation d’extrême gauche, elle, ferait sa grande entrée au conseil d’administration de la RTBF.

Le Belang débarque à la VRT

Élections 2019

La Belgique s'est rendue aux urnes pour renouveller les parlements régionaux, fédéraux et européens. Suivez les négociations et consultations pas à pas dans notre dossier >

Un mouvement qui s’observe aussi du côté de la VRT où le Vlaams Belang fait une nouvelle entrée au conseil, rejoignant ainsi les administrateurs N-VA déjà en présence.

Ici, à la RTBF, on rappelle que "seuls les partis démocratiques sont éligibles" à une entrée au board de l’entreprise publique. Quelque formation d’extrême droite que ce soit ne pourrait dès lors venir y siéger.

Pour l’heure, un certain doute plane toujours quant à l’exacte composition à attendre. Mais nos calculs rejoignent l’état des lieux fait sommairement au boulevard Reyers.

Pour ce qui est d’une officialisation, il faudra attendre le vote du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une opération qui devrait aussi arrêter officiellement les noms attendus au sommet de la RTBF.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect