La RTBF et l’agence Tipik enterrent la hache de guerre

La RTBF et Tipik se sont engagées "à respecter la place de l’une et de l’autre sur leurs marchés respectifs et leurs zones d’activité". ©BELGAIMAGE

La RTBF et l’agence de com’ Tipik ont trouvé un "accord équilibré" sur l'utilisation de la dénomination "Tipik". Elles n’excluent pas de collaborer à l’avenir.

La RTBF et l’agence de communication Tipik ont mis fin à leur différend, annoncent-elles via un communiqué commun. Fin août, le service audiovisuel public avait annoncé le rapprochement de sa chaîne de télévision La Deux et de sa station de radio Pure, ainsi que de leur offre digitale respective, sous une marque unique, Tipik. Aussitôt, l’agence de communication bruxelloise éponyme avait fait part de son mécontentement, estimant qu’elle disposait d’une antériorité dans l’usage de la dénomination commerciale qu’elle utilise depuis 2006.

La RTBF n’avait pu que présenter ses plus plates excuses reconnaissant qu’elle aurait pu consulter l’agence avant de lancer sa nouvelle offre et que sa démarche n’était pas des plus élégantes.

Action en cessation

Tipik avait laissé entendre son intention de porter l’affaire en justice, ce qu’elle fit en lançant, mi-septembre, une action en cessation devant le tribunal de l'entreprise de Bruxelles tout en évoquant la perspective d’un accord à l’amiable.

La RTBF et Tipik "s’engagent à respecter la place de l’une et de l’autre sur leurs marchés respectifs et leurs zones d’activité en vue d’éviter de créer une confusion dans le chef de leurs publics distincts."

De fait les deux sociétés semblent s’être rabibochées puisqu’elles annoncent s’être "rencontrées pour trouver un accord équilibré permettant aux deux entités d’utiliser la marque Tipik dans leurs zones d’activités respectives." Soit la RTBF pour sa nouvelle offre audiovisuelle et digitale en radio, TV et web destinée au grand public, et Tipik Communication pour ses activités de communication destinées principalement aux entreprises et au monde institutionnel.

Leur communiqué indique qu’elles "s’engagent à respecter la place de l’une et de l’autre sur leurs marchés respectifs et leurs zones d’activité en vue d’éviter de créer une confusion dans le chef de leurs publics distincts." Elles n’excluent d’ailleurs pas des interactions futures.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés