Le CSA épingle RTL et la RTBF sur leur dispositif électoral

©Photo News

La chaîne privée hérite d’un avertissement, la chaîne publique d’un simple grief, dans le cadre de leur couverture des élections communales d’octobre 2018.

Le Collège d’autorisation et de contrôle du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a clôturé les dossiers ouverts par son secrétariat d’instruction dans le cadre des dernières élections communales d’octobre 2018. Verdict: tant RTL que la RTBF se voient épinglés par le gendarme de l’audiovisuel.

RTL s’est vue sanctionner pour deux motifs. D’une part, parce que la chaîne privée n'a pas communiqué au CSA son dispositif électoral. Opérant sous licence luxembourgeoise, la chaîne estimait ne pas devoir le faire. D’autre part, pour "non-respect de l’exigence d’équilibre et de représentativité des différentes tendances idéologiques, philosophiques et politiques dans le cadre du programme "48h des bourgmestres." Comme c’est la première fois que l’éditeur est mis en cause sur cette base, le collège a cependant décidé d’infliger à RTL un simple avertissement.

Un simple grief pour la RTBF

Par ailleurs, le collège a établi et notifié un grief à la RTBF pour avoir exclu le PTB du débat "Moi, Bourgmestre" organisé pour la commune de Schaerbeek. Il lui reproche de ne pas s’être basé sur des critères de participation "objectifs, raisonnables et proportionnés au but poursuivi d’ouvrir la parole au plus grand nombre de tendances démocratiques" et alors que cela ne s’imposait pas pour des raisons pratiques d’organisation.

Prenant acte de "l’esprit d’ouverture de l’éditeur à l’égard des petites listes, du fait qu’il avait reconnu la formulation maladroite de son dispositif électoral, et de son absence d’intention de discrimination", le collège a décidé de ne pas infliger de sanction à la RTBF.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés