Le magazine Juliette & Victor change de mains

Le nom du magazine est un clin d'oeil à Victor Hugo et à sa maîtresse, Juliette Drouet, forcés de s'exiler à Bruxelles en 1851 pour échapper aux foudres de Napoléon III. ©JULIETTE ET VICTOR

Déclaré en faillite un 14 juillet, le magazine dédié à l'art de vivre franco-belge et des Français de Belgique vient d'être repris par le groupe Together Media.

"J'avais tourné la page, après des négociations infructueuses en mai-juin avec le propriétaire, Alain Lefebvre, qui cherchait à vendre depuis un moment déjà", évoque d'emblée David McGowan. Mais la faillite de Juliette & Victor déclarée le 14 juillet dernier a finalement changé la donne.

L'Irlandais a déposé l'offre la plus élevée sur la table des curateurs, a-t-on appris, lui permettant de s'offrir le magazine bimensuel dédié à l'art de vivre franco-belge et aux Français de Belgique, pour un montant non divulgué.

5
personnes
Cinq des sept membres de l'équipe sont repris dans l'opération.

Cinq des sept personnes de l'équipe sont reprises dans l'opération. La rédactrice en chef, Aurélie Koch, poursuivra dans ses fonctions.

Pour ce qui est des engagements vis-à-vis des annonceurs et des abonnés, "on va honorer tous nos contrats", s'engage le nouveau patron. Les près de 1.000 abonnés verront donc leur abonnement prolongé de trois parutions, histoire de compenser les trois publications non reçues durant la période d'entre-deux.

"On va honorer tous nos contrats avec nos annonceurs et nos abonnés"
David McGowan
Nouveau propriétaire de Juliette & Victor

Le premier numéro du nouveau Juliette & Victor est attendu pour la mi-octobre, et sera placé sous le signe de la finance personnelle et du patrimoine.

Par la suite, les publications s'enchaîneront tous les deux mois, avec un hors-série "s'installer" - généralement populaire - prévu pour la fin de l'année.

Spécialiste des expats

David McGowan, fils de journaliste européen et professionnel du monde de l'édition, est propriétaire du groupe d'édition et d'événementiel Together Media, principalement constitué autour de Together Magazine, un "lifestyle" anglophone basé à Bruxelles.

La revue phare du groupe, créée en 2006 par Jérôme Stefanski (actifs dans les voyages haut de gamme avec enfant via Little Guest Collection et fondateur des Cuberdons Léopold), compte quelque 60.000 lecteurs, selon ses chiffres, majoritairement expatriés, auxquels elle suggère des manières "d'aller au bout de leurs rêves". Le cœur de la ligne éditoriale est le développement personnel.

Des économies d'échelle seront possibles entre les titres du groupe, entend-on. "C'est là-dessus que l'on compte pour rendre Juliette & Victor rentable", confie d'ailleurs le nouveau patron.

Tout comme sur une vraie stratégie numérique, avec le développement d'une réelle présence en ligne, que ce soit via le site internet du titre, les réseaux sociaux, mais aussi la production d'interviews en vidéo.

Au faîte de sa gloire, Juliette & Victor était distribué dans les Thalys et comptait un bon millier d'abonnés. Au numéro, le magazine s'écoulait à près de 4.000 unités et avait fini par séduire au-delà des rangs des exilés français, près de la moitié du lectorat étant composé de Belges.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés