Le mythique Rolling Stone magazine est à vendre

Une exposition retraçant les 50 ans du Rolling Stone magazine a lieu actuellement à Cleveland dans l'Ohio. ©AFP

Le bimensuel culturel américain, qui célèbre cette année ses 50 ans d'existence, va changer de mains. Son propriétaire et fondateur, Jann Wenner, détient encore 51% du magazine et se dit à la recherche d'options stratégiques pour céder sa participation.

Il y a un an le Rolling Stone magazine ouvrait pour la première fois de son histoire son capital à des investisseurs étrangers. En perte de vitesse, le célèbre bimensuel avait lâché en septembre 2016 pas moins de 49% de ses pages à Bandlab Technologies, une start-up de Singapour fondée par le fils du milliardaire Kuok Khoon Hong.

Ce dimanche, le fondateur de Rolling Stone, Jann Wenner, a fait savoir qu'il étudiait les options possibles pour se défaire des 51% restants, ou du moins d'une partie de sa participation. La famille Wenner a déjà revendu cette année deux autres de ses titres, "US Weekly" et "Men's Journal" au groupe American Media, spécialisé dans l'édition de tabloïds.

L'actuel propriétaire a toutefois posé une condition à la reprise du titre: il devra être cédé à une entreprise familiale. 

Une icône de la presse américaine

Malgré une faible rentabilité, le magazine peut se targuer d'avoir 65 millions de lecteurs dans le monde, dont une dizaine de millions pour l'édition papier aux Etats-Unis. La publication est disponible en 12 langues.

Jann Wenner, alors étudiant en Californie, avait, en 1967, créé ce magazine avec son associé Ralph Gleason, le tout grâce à l'aide d'un prêt de 7.500 dollars recueilli auprès de leurs proches. 

Le 9 novembre prochain, le bimensuel soufflera ses 50 bougies. En 1967, la 'cover' du premier numéro est occupée par un certain John Lennon, affublé d'une combinaison militaire. Un an plus tard, le chanteur des Beatles reviendra en Une du magazine avec l'une des couvertures les plus emblématiques de la revue américaine. Plus de costume, Lennon et sa compagne Yoko Ono posent nus de dos. Un scandale à l'époque qui a permis au numéro de faire exploser les ventes en libraires.

©Photo News

En janvier 1981, on retrouve les deux mêmes personnalités en Une. Cette fois, seul John Lennon est nu, en position fœtale. Le cliché (voir photo ci-contre) a été pris par Annie Leibovitz, quelques heures avant l’assassinat du chanteur.

Le groupe est aujourd'hui dirigé par David Pecker, un fervent supporter de Donald Trump, alors que "Rolling Stone" est ancré à gauche, et a publié de longues interviews des anciens présidents démocrates Barack Obama et Bill Clinton.
Jann Wenner, 71 ans, a expliqué qu'il souhaitait conserver un rôle éditorial à l'avenir, mais que la décision reviendrait au nouveau propriétaire du titre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés