Publicité
Publicité

Le personnel de RTL sceptique sur les récentes nominations au comité de direction

Les représentants du personnnel de RTL se demandent si Sandrine Gobbesso aura le temps de se former et d’acquérir une expertise alors qu’il y a urgence. ©rtl

Les représentants du personnel ne contestent non pas les qualités intrinsèques des personnes placées à la tête de la direction de la télévision et des ressources humaines, mais leur choix pour occuper de telles fonctions et le processus qui a conduit à leur nomination.

Dans un document envoyé aux actionnaires et au personnel de RTL Belgium, les représentants du personnel s’insurgent contre le remaniement intervenu vendredi dernier au comité de direction. Pour rappel, la DRH Sandrine Gobbesso a été propulsée à la tête de la télévision, à la place de Stéphane Rosenblatt remercié cet été, tandis que Stéphane Geerts lui a succédé aux ressources humaines tout en restant en charge des services généraux de l’entreprise.

Sans remettre en cause les qualités intrinsèques des intéressés dans leurs fonctions précédentes, ils dénoncent à la fois le processus de nomination et le casting. "Nous regrettons que la direction ne reconnaisse plus les représentants du personnel comme des interlocuteurs valables dans la concertation sociale, peut-on lire dans ce document que L’Echo a pu consulter.

"Des changements de postes aussi fondamentaux nécessitent d’être actés et expliqués lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire. Ce qui n’a pas été fait."

Ces représentants estiment de leur devoir "de poser un regard critique et objectif sur la gestion du management". "Ces décisions stratégiques nous semblent en effet risquées et hasardeuses, pour ne pas dire improvisées. Quel signal envoie-t-on au personnel et aux annonceurs?", écrivent-ils.

Une succession de décisions controversées 

Ils se demandent si Sandrine Gobbesso aura le temps de se former et d’acquérir une expertise alors qu’il y a urgence selon eux. "Engager un expert à l’extérieur pour devenir directeur de la télévision ne doit pas être considéré comme un coût pour RTL Belgium, mais bien comme un investissement", estiment-ils.

"Ces décisions stratégiques nous semblent en effet risquées et hasardeuses, pour ne pas dire improvisées"
Les représentants du personnel de RTL Belgium

Ils ne comprennent pas non plus la nomination au poste de DRH de Stéphane Geerts malgré son riche parcours professionnel. "Comme pour la direction de la télévision, peut-on s’improviser DRH ? Les ressources humaines sont une matière bien trop fondamentale et délicate."

Et de conclure qu’après cette période agitée marquée par le plan social, les difficultés liées au plan de transformation et une "succession de décisions controversées", le personnel a besoin de stabilité et de sérénité. Or, ajoutent-ils, "cette double nomination ne fait qu’attiser les inquiétudes. Comment le personnel peut-il retrouver la confiance dans un tel contexte qui perdure depuis trop longtemps?"


 


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés