Le principal producteur de RTL met Keynews TV en réorganisation judiciaire

©Jean-Michel Clajot

Kanatavia (ex-Keynews TV) vient de se mettre à l’abri de ses créanciers par le biais de l’introduction d’une procédure de réorganisation judiciaire. Le groupe règle son passé et prépare l’avenir.

Nouvelle étape judiciaire pour Everlasting Group devant le tribunal de commerce francophone de Bruxelles. Mercredi dernier, les sociétés Kanatavia et Talents4Belgium ont demandé à se mettre à l’abri de leurs créanciers par le biais de la procédure en réorganisation judiciaire (PRJ).

Ces deux sociétés, qui ont changé de dénomination à la fin de l’année 2017, font partie d’Everlasting Group, la maison de production que l’on peut qualifier de fournisseur des plus importants programmes de RTL-TVI. Kanatavia est le nouveau nom de KNTV (Keynews TV) et Talents4Belgium est la nouvelle dénomination d’Everlasting Talents.

Everlasting Talents, devenue Talents4Belgium à la fin du mois de décembre 2017, est la société en charge de la facturation des moyens humains et techniques.
.

La première société avait été fondée en 1982 par Boris Portnoy avant d’être rachetée en 2015 par Xavier Debatty, le CEO d’Everlasting. C’est le rapprochement entre Everlasting Prod et KNTV qui avait débouché sur la création d’Everlasting Group en 2015.

Everlasting Talents, devenue Talents4Belgium à la fin du mois de décembre 2017, est la société en charge de la facturation des moyens humains et techniques. Ces deux changements de noms étaient prévus de longue date, bien avant l’introduction des réorganisations judiciaires, nous a encore expliqué Xavier Debatty, assurant que l’idée initiale était de simplifier la structure d’Everlasting Group.

Ces deux nouvelles réorganisations judiciaires sont à voir comme la suite logique des PRJ introduites par Everlasting Group et Everlasting Prod à la fin du mois de décembre 2017, nous a encore précisé le CEO.

"Pas une surprise"

"Il s’agit d’une mise en ordre du groupe, ce n’est pas une surprise. Au moment d’introduire les premières PRJ, il était prévu que nous introduisions celle-ci dans la foulée", nous a expliqué Xavier Debatty, tout en précisant que tout se déroulait selon le timing prévu dans le cadre de la réorganisation judiciaire d’Everlasting Group et d’Everlasting Prod. Un plan de sortie de PRJ devrait être présenté aux créanciers dans le courant du mois de mai avant que celui-ci ne soit homologué (ou pas) par le tribunal de commerce francophone de Bruxelles.

"Il s’agit d’une mise en ordre du groupe, ce n’est pas une surprise."
Xavier Debatty
CEO d’Everlasting Group

En attendant, les responsables du groupe sont occupés à gérer la société au quotidien, sachant que les productions continuent à sortir et que le carnet de commandes est toujours bien rempli. Des discussions ont également lieu dans le cadre de la réorganisation en vue de la structuration du plan collectif d’accord à l’amiable afin de sortir de la réorganisation.

À la fin du mois de décembre, lorsque les deux premières PRJ avaient été introduites, la maison de production nous avait fait part de sa volonté d’ouvrir son capital et de renforcer ses fonds propres, des manœuvres qui, semble-t-il, sont toujours à l’ordre du jour.

Difficile d’y voir clair à ce stade. Une chose semble certaine: RTL-TVi, à qui Everlasting fournit quelques-uns de ses plus gros programmes, n’a aucun intérêt et aucune envie de voir l’ensemble s’effondrer. Parmi les causes des difficultés rencontrées par le producteur, on peut citer la reprise de KNTV qui a pris plus de temps que prévu, un rachat suivi d’un déménagement qui a entraîné des coûts plus importants qu’escomptés.

Everlasting peut-être considéré comme un fleuron de la production télévisuelle en Belgique francophone.
.

Everlasting, pourtant, peut-être considéré comme un fleuron de la production télévisuelle en Belgique francophone. Et en travaillant avec cette société, RTL-TVI ne s’est pas trompé. En dehors de programmes livrés clé sur porte comme "71", "Images à l’appui", "Un dîner presque parfait", Everlasting est le producteur que l’on retrouve derrière "Mariés au premier regard".

L’émission, qui est un carton d’audience, a été suspendue le temps que la justice se prononce sur la légalité du programme qui, rappelons-le, propose de marier des gens qui ne sont jamais rencontrés auparavant. Récemment, le collège des procureurs généraux a fait savoir que rien ne permettait d’annuler les mariages après-coup.

Cette émission phare qui peut se relancer devrait permettre de générer à nouveau du cash et donc apporter de l’air frais à un ensemble qui ne demande qu’à redémarrer. À moins qu’un repreneur ne vienne prochainement frapper à la porte d’Everlasting.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect