Mediahuis s'offre le plus gros groupe de presse irlandais pour 145 millions d'euros

©BELGA

Le groupe de médias belge Mediahuis, propriétaire entre autres du Standaard, rachète le groupe irlandais Independent News & Media, qui gère 67% des journaux quotidiens irlandais. L'annonce passe mal auprès du personnel belge touché par un plan de restructuration.

Mediahuis a fait l'acquisition du groupe irlandais Independent News & Media (INM) pour quelque 145,6 millions d'euros. Déjà propriétaire de nombreux médias belges (De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen, Het Belang van Limburg) et néerlandais (Telegraaf), le groupe belge a donc désormais un pied en Irlande. 

Independent News & Media est le plus gros groupe de presse irlandais puisqu'il gère 67% des journaux quotidiens du pays comme le Daily Stars, le Sunday World, le Irish Independent, The Herald ou encore The Star. INM emploie 800 travailleurs et son chiffre d'affaires s'est élevé à 191 millions d'euros en 2018.

Murdoch MacLennan, le président du conseil d'administration d'INM, se dit "heureux d'annoncer la transaction".  Selon lui, cette acquisition est une excellente nouvelle pour l'entreprise et ses actionnaires. Il rappelle que l'histoire du groupe irlandais remonte au début du XXe siècle et que Mediahuis, compte tenu de son expérience dans le monde des médias européens, peut y ajouter un nouveau chapitre.

Les deux parties souhaitent finaliser cette reprise au troisième trimestre. 

Inquiétudes du personnel en Belgique

L'annonce de cette acquisition passe mal auprès du personnel de Mediahuis. Le groupe a en effet annoncé un plan de restructuration qui passe par la suppression de 82 équivalents temps plein et le déménagement de la rédaction Standaard au centre de Bruxelles. "L'annonce d'investissement en Irlande est difficilement compréhensible pour le personnel", affirme Staf Meirte du SETCa. "Le personnel se demande comment on peut d'un côté restructurer les journaux flamands et de l'autre investir 145 millions d'euros en Irlande."

Le front commun syndical est actuellement impliqué dans la phase d'information et de consultation. "La direction aurait dû informer le conseil d'entreprise avant que la nouvelle ne paraissent dans la presse. Nous en déduisons qu'il n'y a aucun respect pour le dialogue social." 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect