Microsoft à l'assaut d'Amazon dans le streaming de jeux vidéo

©Bloomberg

Twitch (Amazon) reste la plateforme de référence mais la stratégie du Mixer de Microsoft semble séduire de plus en plus.

Le 28 juillet dernier, l’américain Kyle "Bugha" Giersdorf, 16 ans, était sacré champion du monde du jeu vidéo Fortnite, empochant au passage la somme de 3 millions d’euros, soit le montant le plus important jamais remporté lors d’une compétition officielle d’e-sport. Le jeu, développé par la société américaine Epic Games, bénéficie, lui, d’une popularité sans précédent et totalise près de 250 millions de joueurs à travers le monde. En cause, les joueurs eux-mêmes, certes, mais aussi l’essor du streaming – ou la diffusion en direct et à la demande de parties – sur des plateformes dédiées, qui rassemble toujours plus de spectateurs.

Ninja, transfert de l’année

De loin le jeu le plus "streamé", Fortnite est également largement responsable de l’avènement de Tyler Blevins – alias Ninja – comme la star incontestée de la retransmission de jeux vidéo sur la plateforme Twitch, détenue par le géant Amazon . L’américain de 28 ans aux cheveux multicolores est en effet devenu le "streamer" le plus populaire de la planète en s’égosillant et en enchaînant les victoires au cours de parties réunissant, à leur pic, jusqu’à 628.000 spectateurs simultanément, grâce aussi aux apparitions surprises d’invités vedettes tels que les rappeurs Drake et Travis Scott.

"Microsoft s’offre la chance de réussir là où YouTube et Facebook ont échoué."
Philippe Bouillon
Fondateur de LouvardGame

Seulement, le monde du streaming (et du jeu vidéo) s’est vu frapper d’un tremblement de terre jeudi dernier, alors que Tyler "Ninja" Blevins annonçait son départ de la plateforme qui l’avait rendu célèbre, Twitch, pour son (petit) concurrent Mixer, appartenant à Microsoft . Fort de 14 millions d’abonnés, la star de Fortnite devrait relancer Mixer dans la course à la retransmission de parties de jeux vidéo, jusqu’ici largement dominée par la plateforme d’Amazon. Lors de sa session introductive pour Mixer, Ninja a réuni près de 250.000 spectateurs, un record absolu pour le challenger.

Selon Philippe Bouillon, fondateur de LouvardGame, une société belge spécialisée dans la promotion des compétitions e-sport, cet accord d’exclusivité au montant (sans doute mirobolant) pour l’instant inconnu "marque la volonté de Microsoft d’aller chatouiller la toute-puissance d’Amazon et de Twitch dans la retransmission de parties de jeux vidéo."

Mixer, un concurrent crédible

Avec près de 15 millions d’utilisateurs quotidiens, Twitch reste la plateforme de référence mais la stratégie du Mixer de Microsoft semble séduire les observateurs. D’après Philippe Bouillon, "Mixer s’offre la chance de réussir là où YouTube Gaming et Facebook, les autres concurrents d’Amazon, ont échoué. L’arrivée de Ninja offre plus de visibilité à la plateforme tout en permettant aux streamers amateurs de se lancer et d’espérer s’y faire remarquer, alors que Twitch est complètement saturée de contenu."

Cependant, avant d’espérer réellement rivaliser avec Twitch, la route reste longue pour la plateforme de Microsoft et les mois à venir seront déterminants. "Au-delà des contrats d’exclusivité avec des streamers, Microsoft devrait s’assurer des exclusivités de retransmissions de compétitions très suivies internationalement, comme la coupe du monde du jeu League of Legends, qui a réussi à réunir 36 millions de spectateurs l’an dernier."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect