Nethys prépare son retour sur la bande FM

©BELGA

Des actionnaires de Fun Radio Belgique veulent exploiter le format français M Radio en Belgique en collaboration avec Les Editions de l’Avenir, détenues par Nethys.

Le CSA est occupé à examiner les candidatures au double plan de fréquences radio, FM et DAB + (numérique). Il y en a 139 en FM pour seulement 92 places disponibles. Il n'y aura donc pas de place pour tout le monde.

C’est pour l’obtention des deux réseaux multivilles (couvrant les principales villes et les grands axes routiers) que la bagarre est la plus rude avec sept candidats connus: Fun et DH Radio (actuellement détentrices des deux réseaux), Mint (RTL), la future radio "oldies" du NGroup (Nostalgie, NRJ), Chérie FM, LN24 et le réseau des télés locales.

100
fréquences
M Radio exploite une centaine de fréquences FM à travers la France.

Selon nos sources, un huitième a également remis un dossier, tant en FM qu’en numérique. Son nom: M Radio (ex MFM), un format d’origine française (une centaine de fréquences dans l’Hexagone), dédié à la chanson française. Derrière ce projet, se cachent des actionnaires de Fun Radio Belgique (émanation de la radio française éponyme détenue par M6). Ils exploitent déjà la radio CFM dans la région du centre, dédié elle aussi à la chanson française. "Comme le format fonctionne bien, l’idée est de le déployer à une plus grande échelle", indique Giorgio Facco, qui pilote le projet via la société Media BFI. "Nous avons dès lors conclu un accord avec M Radio pour exploiter ce format en Belgique."

Convergences

Les porteurs du projet ont embarqué dans l’aventure Les Editions de l’Avenir (EDA) détenues par le groupe Nethys. Les EDA auront une participation de 25% dans la radio et fourniront, le cas échéant, les flashs infos. Nethys ferait donc son retour dans le paysage radio après avoir cédé sa participation dans l’ex Ciel radio (rebaptisée Twizz, puis DH Radio) au groupe IPM (La Libre, La DH/Les Sports….).

"Nous venons avec un format qui n’existe pas encore sur le marché et qui mettra en avant les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles."
Giorgio Facco
Porteur du projet M Radio en Belgique

Une opération qui s’inscrit a priori dans sa stratégie de convergences entre le contenant (le pôle télécoms Voo) et les contenus: à la presse écrite (L’Avenir, Moustique), la télévision (BeTV, Voo Sports World), le digital (Ilico) viendrait donc s’ajouter la radio.

Reste à voir si ce projet d’une nouvelle radio musicale séduira le CSA. "Nous venons avec un format qui n’existe pas encore sur le marché et qui mettra en avant les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles", plaide Giorgio Facco. En cas de verdict favorable – le CSA dévoilera les noms des heureux élus mi-juillet – Media BFI prévoit une augmentation de capital de 170.000 euros portant celui-ci à 200.000 euros

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect