Nostalgie devient la radio préférée des francophones

Marc Vossen (NRJ/NOSTALGIE) ©Laurie Dieffembacq

Nostalgie est en tête des parts de marché des radios francophones entre les mois de mars et juin de cette année. Vivacité reste stable, alors que Contact et Bel RTL s'affaiblissent.

Nostalgie arrive en tête des radios francophones en termes de parts de marché (PDM), avec 14,9%, devant Vivacité (14,5%) et Radio Contact (13,7%) qui complètent le Top 3. C'est ce qui ressort des résultats des audiences radio de mars à juin 2018 du Centre d'Information sur les Médias (CIM).

Grande première

C'est la première fois que Nostalgie rafle la première place du podium en termes de PDM, même si la chaîne rassemble moins d'auditeurs par jour (575.178) que Bel RTL, indétrônable, avec ses 618.139 auditeurs quotidiens et Vivacité qui en attire 579.303, un record pour cette dernière.

14,5%
.
Avec une part d'audience de 14,5%, Vivacité se place donc en deuxième position, suivie notamment par Radio Contact (13,7%), Bel RTL (13,2%) et Classic 21 (10,6%).

Avec une part d'audience de 14,5%, Vivacité se place donc en deuxième position, suivie notamment par Radio Contact (13,7%), Bel RTL (13,2%) et Classic 21 (10,6%), laquelle "atteint des niveaux historiques en écoute quotidienne avec 389.681 auditeurs et en écoute hebdomadaire avec 700.788 auditeurs", se réjouit la RTBF dans un communiqué.

Sixième dans le classement avec une PDM de 6,3%, NRJ "reste leader sur le segment des 12-24 ans et des étudiants", note la chaîne, dont l'audience quotidienne passe à 353.378 auditeurs.

Déception

En revanche, La Première (5,4% de PDM) et Musiq'3 (1,3%) accusent une baisse brutale de leur nombre d'auditeurs quotidiens et hebdomadaires. Suivant la nouvelle méthodologie du CIM adoptée en début d'année, Musiq'3 rassemble 58.089 auditeurs quotidiens et 136.227 hebdomadaires, soit une perte respectivement de 39% et de 28% par rapport à la moyenne de 2017.

Avec 291.371 auditeurs quotidiens et 506.170 auditeurs hebdomadaires, La Première subit, elle aussi, une perte d'auditeurs de 17% en écoute quotidienne et de 10% en écoute hebdomadaire par rapport à la moyenne de 2017. "Nous devons constater que le changement de méthodologie impacte fortement les résultats des radios à fort ancrage bruxellois", déplore la RTBF. "Nous sommes convaincus que l'attachement et l'importance de l'écoute des auditeurs de La Première et de Musiq' 3 ne sont pas encore reflétés dans cette nouvelle étude", poursuit la chaîne.

Pure, avec 155.103 auditeurs en écoute quotidienne et 314.845 auditeurs en écoute hebdomadaire, obtient une part de marché de 2,4%, légèrement devancé par Fun Radio (2,6%), mais devant DH Radio (1,2%), Mint (0,6%), Sud Radio (0,4%) et Chérie (0,3%).

Lors de la dernière vague (janvier-avril 2018), Radio Contact et Vivacité étaient arrivées en tête des radios francophones en termes de parts de marché (PDM), avec respectivement 14,26% et 14,12%. Bel RTL (13,12%) était troisième, suivie par Nostalgie (13,07%).

©CIM

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content