Nostalgie +, la nouvelle radio dédiée au seniors lancée en novembre

Marc Vossen, CEO du NGroup ©Laurie Dieffembacq

Dédiée aux soixante ans et plus, la quatrième radio du NGroup (Nostalgie, NRJ, Chérie FM...) sera disponible sur le nouveau réseau DAB+.

Coup d’envoi ce lundi des traditionnelles conférences de presse de rentrée des médias audiovisuels. Première radio francophone du pays avec Nostalgie, NGroup (Nostalgie, NRJ, Chérie FM, NRJ Hits TV) a essuyé les plâtres avec une zénitude chère à son CEO, Marc Vossen. C’est que tout va bien pour Nostalgie, solidement accroché à la première place des radios francophones et cela depuis sept vagues consécutives de l’étude d’audience avec 16,4% de parts de marché, contre seulement 9,2% il y a dix ans. Seul petit bémol: "Nous n’avons pas encore la part de marché publicitaire à laquelle nous avons droit, mais on s’en rapproche", constate Marc Vossen.

Bref, on ne change pas une équipe – et une formule – qui gagne. Tel était donc le mot d’ordre ce lundi au sein de la radio qui fête cette année son 30e anniversaire. Seule annonce: celle du lancement, début novembre, de Nostalgie +, la nouvelle radio digitale + du groupe dédiée aux soixante ans et plus. Un nom choisi pour des raisons de cohérence marketing (la marque Nostalgie est bien connue) et pour montrer qu’elle sera dans l’esprit de sa grande sœur.

Démarrage en janvier

Sous le nom de code de Goldie, cette radio avait obtenu mi-juillet du CSA dans le cadre du double plan de fréquences FM et numérique un réseau en DAB+ (numérique), tout comme Chérie FM déployée, elle, depuis la mi-août. Nostalgie + sera lancée début novembre, d’abord sous forme de flux musical, ensuite à partir de janvier comme vraie radio avec des programmes dédiés, de l’animation, etc. "Nous avons pu démarrer Chérie FM rapidement, car elle existait déjà comme web radio, explique Marc Vossen, pour Nostalgie + c’est différent, car on part de rien."

« On sait que l’on devra être patient mais on croit beaucoup au DAB+"
Marc Vossen
CEO de NGroup


Le CEO est très clair: "On sait que l’on devra être patient, mais on croit beaucoup au DAB+, clame-t-il, après tout, nos actionnaires ont bien attendu 15 ans avant que Nostalgie soit rentable (en 2018, elle affichait un résultat net de 2,7 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 15,9 millions, NDLR)." Le hic c’est que la notoriété du DAB+ reste faible et que le grand public est sous-équipé.

15,9
millions d'euros de chiffre d'affaires
En 2018, Nostalgie affichait un résultat net de 2,7 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 15,9 millions.

Semaine de la radio digitale

Bref, il y a du boulot et le patron du NGroup en est conscient. C’est pourquoi le nouveau plan de fréquences à présent arrêté, le secteur de la radio belge - flamand et francophone, privé et public - lance du 4 au 10 novembre la semaine de la radio digitale afin de promouvoir la technologie appelée à remplacer d’ici neuf ans la FM. A quelques semaines du black friday et des fêtes de fin d’année, l’objectif est clairement de pousser le consommateur à s’équiper. "En 2018 on a vendu 680.000 récepteurs radios mais seulement 14% étaient pourvus du DAB+ tandis que seulement 30% des voitures neuves en sont équipées", observe ainsi Marc Vossen.

Enfin, concernant les remous autour du nouveau plan de fréquences FM, Marc Vossen se dit serein. On le sait, le groupe IPM, éditeur de DH Radio, évincée oar le CSA, a obtenu devant le Conseil d'Etat la suspension des réseaux attribués à Contact, Fun, LN24 et... NRJ. "Le CSA va davantage remotiver ses décisions et les confirmer, tandis qu'IPM va sans doute introduire de nouveaux recours, je crois qu'il joue son va-tout; mais je ne suis pas inquiet."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect