Pauwels se défend, mais se retrouve écarté d'antenne en France également

©RTL TVI

L'animateur télé Stéphane Pauwels a été inculpé mercredi pour une affaire de home invasion avec violences, puis libéré sous contrôle judiciaire. Son ex-compagne a également été inculpée pour les mêmes motifs. On en sait désormais un peu plus sur le déroulement des faits.

Les avocats de Stéphane Pauwels, Me Sven Mary et Me Romain Delcoigne, sont sortis du silence ce jeudi pour défendre leur client. Ils ont fait valoir que l'inculpation dont il fait l'objet relative à un home invasion commis en mars 2017 ne vise en aucun cas sa présence sur le lieu des faits, ni l'exercice de violence de sa part. Les deux avocats ont précisé qu'il ne s'agit pas même d'une hypothèse d'enquête.

Sa défense rapporte que Stéphane Pauwels espère que l'instruction s'achèvera rapidement afin de lui permettre de démontrer, dans les meilleurs délais, son innocence, qui reste présumée à ce stade.

"On le met en retrait de l'antenne, le temps qu'il règle ses affaires personnelles, on le laisse gérer ses affaires privées..."
Arnaud de Courcelles
Directeur de la chaîne sportive française

Stéphane Pauwels a été inculpé mercredi du chef de co-auteur de vol à l'aide de violence, la nuit, en bande, avec armes et véhicules utilisés en lien avec un home invasion commis à Lasne en mars 2017. La victime, un ami du propriétaire, a été ligotée par trois hommes masqués, dont un était armé.

Le propriétaire était l'ancien compagnon de l'amie de l'époque de Stéphane Pauwels, Noëlle Colassin, qui utilise couramment son second prénom, à savoir Vanessa. Cette dernière, interpellée lundi, a également été inculpée ce jeudi du chef de co-auteur avec une autre personne.

L'animateur, suspendu mercredi par RTL, a également été suspendu de la chaîne française L'Equipe ce jeudi. "C'est une affaire totalement privée, on est en contact avec Stéphane, il règle cela de son côté, il est très serein. (...) On le met en retrait de l'antenne, le temps qu'il règle ses affaires personnelles, on le laisse gérer ses affaires privées...", a déclaré Arnaud de Courcelles, le directeur de la chaîne sportive française.

Stéphane Pauwels, 50 ans, animateur phare sur RTL, intervient aussi dans plusieurs émissions de chaînes françaises (W9, M6, TF1) sur le football.

Une inculpation liée à des communications SMS

Cette communication des deux avocats de Stéphane Pauwels intervient en réaction aux informations divulguées dans la presse, la DH ayant indiqué que l'animateur aurait envoyé par SMS l'adresse de Lasne à un certain Jamel, à la demande de son ex-compagne Noëlle qui était en train de conduire. Ce Jamel, interpellé en même temps que Noëlle lors d'une perquisition, a été inculpé du même chef.

Stéphane Pauwels aurait également fourni à la justice de nouveaux éléments, dont des messages envoyés à des amis policiers trois mois après l'attaque de Lasne.

C'est lui qui serait donc suspecté d'avoir envoyé les auteurs du home invasion à Lasne. Des auteurs qui auraient déclaré ne pas connaître Pauwels, si ce n'est grâce à la télévision.

Stéphane Pauwels aurait également fourni à la justice de nouveaux éléments, dont des messages envoyés à des amis policiers trois mois après l'attaque de Lasne. "Des messages dans lesquels l'animateur aurait sollicité leur aide, ne sachant pas vers qui se tourner pour porter plainte contre l'ex de sa nouvelle copine, à savoir Fréderic, le propriétaire de la maison de Lasne", écrit encore la DH.

Ce home invasion s'inscrit dans une instruction plus vaste relative à une série d'une vingtaine de vols à main armée avec effraction perpétrés entre début 2015 et fin 2017 et à un trafic de stupéfiants. Les vols ont été commis en différents lieux en Belgique. Avant ces trois interpellations, 12 autres personnes ont été arrêtées dans ce dossier de criminalité organisée. À l'heure actuelle, cinq d'entre elles sont encore en détention préventive.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content