Philippot met le service public en avant

Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF était entendu ce lundi 20 juillet par le CSA français en tant que candidat à la présidence de France Télévisions ©Photo News

Candidat à la présidence de France Télévision, Jean-Paul Philippot met en avant son expérience dans le service public et son bilan dans la transformation de la RTBF.

Devant le CSA français, Jean-Paul Philippot n'a pas tremblé en présenter son projet pour la présidence de France Télévision qu'il brigue. Parmi ses ambitions: consacrer 15% des ressources du service public français aux médias linéaires. "C'est un très gros chantier que la BBC ou la RTBF ont déjà largement fait. Mais qui doit encore être fait à France Télévision."

Son programme s'articule en 6 points. L'info est cruciale pour un service public, d'autant plus à l'heure ou la crise de confiance envers l'information est importante. Il faut faire respecter son indépendance et sa fiabilité. Philippot veiut également explorer de nouveaux territoires éditoriaux nés de l'engagement citoyen. La culture est également au centre de ses préoccupations, mais dans la continuité et le renforcement de la politique actuelle. Dans la foulée, la création et l'innovation sont également des axes forts de son programme. Tout comme la diversité.

Mais Philippot insiste particulièrement sur le rôle de proximité du service public. Et notamment sur le nécessaire repositionnement de France 3 qui ne touche pas ou ne trouve pas son public comme il le devrait. Philippot plaide notamment pour le renforcement des collaborations entre médias et entre plateformes, avec Radio France particulièrement.

Trois autres candidats étaient entendus ce lundi. Les autres le seront mardi 21 juillet, dont les deux favoris à ce poste, Delphine Ernotte, présidente sortante et Christopher Baldelli, ancien patron de RTL. Verdict le 24 juillet.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés