Préavis de grève à la RTBF

©BELGAIMAGE

CGSP et CSC ont déposé pour le 18 septembre prochain un préavis de grève. Les syndicats réclament la mise en place d'une politique de nomination du personnel contractuel au sein de la RTBF.

"Cela fait 18 ans que plus personne n'a été engagé sous statut à la RTBF. Aujourd'hui, il n'y a plus aucune cohérence: on a le pire du privé et le pire du public", dénonce, en pleins préparatifs, Bruno Konings, secrétaire de l'interrégionale wallonne de la CGSP-RTBF. Le syndicaliste parle de la politique de recrutement dans la chaîne publique, alors que le prochain contrat de gestion de la RTBF est toujours en cours de négociation.

"On va se retrouver avec près de la moitié du personnel qui aura passé toute sa carrière à la RTBF et qui sera pauvre en sortant."
Bruno Konings
CGSP

Pour mettre la pression sur la direction, la CGSP et la CSC ont déposé un préavis de grève à la RTBF en vue d'organiser une journée d'actions le 18 septembre, a appris l'agence Belga. Les représentants des travailleurs demandent l'instauration d'une politique de nomination du personnel contractuel. "On va se retrouver avec près de la moitié du personnel qui aura passé toute sa carrière à la RTBF et qui sera pauvre en sortant", s'inquiète Bruno Konings. Les employés sous contrat cotisent pour une pension du régime privé uniquement depuis 2011. Et, si plus aucun statut n'a été accordé depuis 18 ans, les contrats à durée indéterminée (CDI) sont loin d'être la règle pour autant.

Une "action de visibilité"

Pour le syndicaliste, "la politique de la RTBF est d'aboutir au moins d'engagements pérennes possible. La masse salariale est réduite à 1.970 équivalents temps plein en raison de l'enveloppe budgétaire liée au contrat de gestion. Mais chaque jour, plus de 100 intérimaires travaillent à la RTBF via Randstad, une entreprise qui soit dit en passant ne paye quasiment pas d'impôt. Et on recourt à des subterfuges pour que les contrats à durée déterminée ne deviennent pas des CDI de fait.

Le 18 septembre prochain, la CGSP et la CSC mèneront ensemble une vaste "action de visibilité" devant le siège du média de service public, boulevard Reyers à Bruxelles. Le personnel sera sensibilisé dès son entrée sur le site puis invité à se rassembler sur le temps de midi. Une conférence de presse sera organisée.

Si un préavis de grève a bien été déposé, les travailleurs ne seront pas poussés à se croiser les bras mais ceux des centres régionaux qui veulent participer devront rejoindre la capitale. L'impact sur les émissions à l'antenne est difficile à prévoir, d'après les syndicats.

Cette journée d'actions intervient alors que, depuis début septembre, la RTBF applique une nouvelle méthode de travail transversale avec un pôle "contenus" et un pôle "médias" qui regroupe les différents supports.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content