Qui veut faire une partie de fake news?

©getbadnews.com

Un nouveau jeu pour se mettre dans la peau d'un créateur de fake news... voilà l'idée développée par des chercheurs de l'Université de Cambridge.

Diffuser des théories conspirationnistes, discréditer ses opposants ou se faire passer pour eux: voici quelques stratégies d’un jeu pour se mettre dans la peau d’un créateur de fake news et déconstruire les techniques de désinformation. Le jeu, à visée éducative, a été développé par des chercheurs de l’Université de Cambridge, en partenariat avec le collectif de journalistes néerlandais DROG.

Accessible sur fakenewsgame.org, il invite les usagers à créer un média en ligne fictif, diffusant de fausses informations, avec pour objectif d’élargir son audience tout en maintenant un niveau minimum de crédibilité.

Plusieurs stratégies sont proposées aux joueurs, qui peuvent s’approprier une armée de faux comptes sur les réseaux sociaux, retoucher des images ou propager des articles douteux pour parvenir à leurs fins.

"Si vous vous mettez à la place d’une personne qui essaie de vous tromper, cela devrait accroître votre capacité à repérer et à résister à ses techniques", explique Sander van der Linden, directeur de recherche à l’Université de Cambridge qui travaille sur la "théorie de l’inoculation". "Nous voulons aider à développer des ‘anticorps mentaux’ pour s’immuniser face à la diffusion rapide des fausses informations", a-t-il ajouté, établissant une comparaison avec l’action d’un vaccin.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés