Rossel en lice pour racheter Ciné Télé Revue

©EPA

Michel Leempoel annonce dans un communiqué être entré en négociations exclusives avec le groupe de médias Rossel. Ce dernier pourrait donc devenir le nouveau propriétaire à 100% du magazine Ciné Télé Revue. Le CEO du groupe Rossel, Bernard Marchant, précise que les activités digitales de Ciné Revue seront développées.

Michel Leempoel, petit-fils du fondateur de Ciné Télé Revue, annonce l'éventuelle vente du magazine. Il indique en effet être entré en négociations exclusives avec le groupe Rossel pour la cession de 100% de ses actions dans la société anonyme Éditions Ciné Revue. 

Avant de décider d'entrer en négociations exclusives avec Rossel, le propriétaire de Ciné Télé Revue avait sélectionné et analysé quatre offres

"Conscient des enjeux importants liés à la transformation de l'écosystème de la presse, Michel Leempoel souhaite adosser son titre à un groupe disposant des outils et des moyens visant à assurer son développement en s'appuyant sur la force de sa marque et de ses contenus pour les déployer tant sur les supports papier que digitaux", lit-on dans un communiqué.

Les deux acteurs espèrent finaliser l'opération pour la fin du mois de septembre.

165.000 exemplaires par semaine

"En réalité, tout est négocié, nous sommes actuellement dans une phase de due diligence", nous a confirmé Bernard Marchant, le CEO du groupe Rossel qui n'a pas souhaité se prononcer sur le montant de la transaction à venir. Dix-huit personnes travaillent pour Ciné Revue. 

Pour le CEO de Rossel, cette opération cadre parfaitement avec le métier du groupe de presse qui porte sur "les marques leaders qui ont encore un solide média de base, ce qui est le cas avec Ciné Télé Revue qui tire encore à 165.000 exemplaires par semaine". Bernard Marchant l'assure; il ne sera pas question d'intégrer la rédaction de Ciné Revue, mais plutôt de la laisser se développer.

A court terme, Rossel compte apporter à Ciné Télé Revue sa force de diffusion afin de renforcer les abonnements. A plus long terme, il sera question de renforcer les outils digitaux afin de permettre à Ciné Révue de se développer sur d'autres canaux de diffusion.

En tout état de cause, Bernard Marchant a précisé que Ciné Télé Revue est et restera complémentaire par rapport au Soirmag. Là où le lectorat de Ciné Télé Revue est plus jeune et féminin et plutôt hennuyer et liégeois, celui du Soirmag est plus âgé, brabançon et liégeois. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect