Roularta renoue avec la distribution de dividendes

Selon Xavier Bouckaert, CEO de Roularta, "on sent que l'on se rapproche de la fin de la pandémie, ce qui est positif". ©Kristof Vadino

Le groupe média Roularta a présenté des résultats annuels en recul. Si le marché des lecteurs a bien évolué, la crise sanitaire a affecté celui de la publicité.

Roularta  limite la casse. Après un premier semestre largement touché par la baisse des revenus issus de la publicité, le groupe de presse a finalement relevé la tête lors des six derniers mois.

+5,5%
Le chiffre d'affaires du marché des lecteurs a augmenté de 5,5% en 2020.

"Grâce au déconfinement partiel à l’automne, la baisse du chiffre d’affaires du premier semestre (-18,5 % par rapport au premier semestre 2019) a été ramenée à -13,4 % pour l’ensemble de l’exercice, comparé à 2019", détaille dans son communiqué le groupe flamand. Son chiffre d’affaires s'élève à 256,3 millions d'euros pour l'ensemble de 2020.

Roularta détient essentiellement des magazines, dont le Vif, le Knack et les deux versions du Trends. Il est également actionnaire à 50% de Mediafin, la société qui édite l'Echo et le Tijd.

Marché des lecteurs en hausse

Si le chiffre d'affaires issu de la publicité a souffert, Roularta a toutefois pu compter sur une augmentation du côté des revenus en provenance des abonnements. "Le chiffre d’affaires du marché des lecteurs (abonnements et ventes au numéro) progresse de 5,5% en comparaison avec 2019", assure notamment Roularta.

"Roularta n’est pas endettée et affiche, fin 2020, une position nette de liquidités de 85,9 millions d'euros."

Dans la répartition du chiffre d'affaires, les abonnements sont d'ailleurs désormais la source de revenus qui pèse le plus lourd (42%). La partie publicité ne contribue, elle, plus qu'à 36% du chiffre d'affaires.

Liquidités importantes

La baisse du chiffre d'affaires se ressent logiquement dans l'ebitda qui passe de 22,99 millions d'euros à 19,47 millions. Le résultat net affiche, lui, une baisse de 44%, passant de 10,85 millions d'euros à 5,79 millions.  

1
euro
Au titre de 2020, le conseil d'administration propose la distribution d'un dividende de 1 euro par action.

L'entreprise a toutefois pu compter sur sa bonne santé financière pour passer cette période compliquée. Depuis la vente de VTM, l'entreprise dispose de pas mal de liquidité. "Roularta n’est pas endettée et affiche, fin 2020, une position nette de liquidités de 85,9 millions d'euros, contre 95,9 millions l’année précédente."

Perspectives mitigées

Le conseil d'administration entend, par ailleurs, distribuer un dividende de 1 euro par action après un an de suspension. En 2020, le dividende de 0,50 euro n'avait pas pu être distribué pour cause d'incertitudes liées à la crise sanitaire.

Sauf détérioration sur le front de la pandémie, Roularta anticipe pour 2021 un chiffre d'affaires des abonnements en hausse. "Il n'est pas simple de prédire l'année à venir avec la situation actuelle, mais on sent que l'on se rapproche de la fin de la pandémie, ce qui est positif", explique Xavier Bouckaert, le CEO de Roularta." Nous sommes donc plus confiants et nous nous attendons à ce que la consommation soit boostée dans les mois à venir".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés