RTL Belgique est à vendre

Qui pourrait se porter acquéreur de RTL Belgique ? Parmi les candidats potentiels on pourrait retrouver le groupe de télévision flamand SBS (aux mains de Telenet), DPG Media (propriétaire de VTM), mais aussi Rossel (Le Soir, Sudpresse,...). ©Tim Dirven

RTL Group scrute le marché à la recherche d'un repreneur pour sa filiale RTL Belgium, a-t-on appris auprès de plusieurs sources

D'après nos informations, le dossier belge s'inscrit dans le prolongement du dossier français "M6". RTL Group cherche en effet  à céder sa filiale hexagonale (à 48%), à bord de laquelle l'on retrouve aussi la famille Frère via la Compagnie Nationale à Portefeuille (CNP). Le premier groupe audiovisuel européen a confirmé étudier les options stratégiques pour sa filiale française à la mi-mars à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels.

La Belgique aurait initialement été proposée dans un package global avec M6. Mais les deux dossiers ont depuis été scindés. En cause?  "Soit il n'y avait pas assez d'intérêt pour le volet belge chez les candidats au rachat de M6, soit RTL pense qu'une vente séparée pourrait lui rapporter plus", analyse un observateur. JP Morgan conseille RTL aussi bien sur le volet français que sur le volet belge, nous revient-il.

RTL Group est seul maître à bord de sa filiale belge depuis la fin de l’année dernière, le groupe mettant la main sur les actions qui étaient entre les mains des actionnaires minoritaires (34%), soit les  éditeurs de journaux francophones (Rossel, IPM, Mediafin et Holding Echos - Mediafin). La filiale belge aurait alors été évaluée à environ 300 millions d'euros.

RTL Group est seul maître à bord de sa filiale belge depuis la fin de l’année dernière.

Sauf que depuis lors, RTL Belgium a connu une année difficile et souffert de l'effritement du marché publicitaire en 2020. Son chiffre d'affaires a ainsi baissé de 14% à 159 millions d'euros et son excédent brut d'exploitation a fondu de plus de moitié à 16 millions. Par ailleurs, commercialement, les chaînes télé du groupe (RTL-TVi, Club RTL, Plug RTL) ont tenu bon avec une part de marché cumulée de 36,1%, contre 34,5% en 2019.

Plusieurs candidats potentiels

Qui pourrait se porter acquéreur de RTL Belgique ? Parmi les candidats potentiels on pourrait retrouver le groupe de télévision flamand SBS (aux mains de Telenet), DPG Media (propriétaire de VTM), mais aussi Rossel (Le Soir, Sudpresse,...). Avant le rachat des parts des minoritaires à la fin 2020, ce dernier avait proposé de racheter lui-même le reste de RTL Belgique, mais en vain. Autre invité possible à la fête: TF1, ce dernier ayant déjà un pied sur le marché belge. IP, la régie publicitaire de RTL Belgium, œuvre déjà pour le compte du groupe détenu par Bouygues depuis plusieurs années.

Interrogé sur le processus initié, RTL Belgium ne souhaite pas faire de commentaires. Sa maison mère réagit traditionnellement à de possibles manœuvres autour de ses filiales en indiquant qu’il "existe de solides arguments en faveur d’une consolidation du secteur de la diffusion" en Europe. Mi-mars, Thomas Rabe (CEO de RTL Group) soulignait que cela s’appliquait aussi bien au dossier M6 "qu’à tous les autres pays européens".

L’homme fort du groupe semble ainsi jouer simultanément sur plusieurs tableaux. Objectif? Voir RTL se muer d'un groupe de radio et de télévision européen en un champion des médias en Allemagne, avec des activités dans le streaming, la télévision et, par le biais de sa maison mère Bertelsmann, des liens dans le monde de l'édition et de la musique.

En ce sens, il nous revient que le groupe a également l'idée de se défaire de sa filiale néerlandaise. Outre-Moerdijk, deux groupes lorgneraient sur la filiale locale de RTL : le tandem Ziggo-Vodafone et le belge DPG Media. Chez ce dernier on dit néanmoins n’être actif sur aucun dossier. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés