Twitter n'acceptera plus de publicités à caractère politique

©Photo News

Les publicités à caractère politique sur Twitter, c'est terminé! "Nous pensons que la portée d'un message politique doit se mériter pas s'acheter", a justifié le réseau social.

Twitter n'acceptera plus aucune publicité à caractère politique, a annoncé ce mercredi Jack Dorsey, le co-fondateur du réseau social. "Nous avons pris la décision de mettre fin à toute publicité politique sur Twitter dans le monde entier. Nous pensons que la portée d'un message politique doit se mériter pas s'acheter", a tweeté Jack Dorsey avant une longue série de micro-messages détaillant sa décision.

Il explique notamment qu'un message politique gagne en audience grâce à des abonnements à un compte ou des retweets. "Payer pour avoir de l'audience supprime ce choix et impose aux gens des messages politiques parfaitement optimisés et ciblés", estime M. Dorsey, ajoutant: "Nous estimons que cette décision ne doit pas être polluée par l'argent".

Ce choix contraste fortement avec celui de Facebook. Mark Zuckerberg a récemment défendu les messages politiques sur son réseau, y compris s'ils comportaient des mensonges ou des contre-vérités, au nom de la liberté d'expression.

"Pour nous ce n'est pas crédible de dire: +nous travaillons dur pour empêcher les gens de contourner les règles de nos systèmes pour diffuser des informations fausses mais si quelqu'un nous paye pour viser et forcer les gens à voir leur publicité politique...alors ils peuvent dire ce qu'ils veulent+ !"
Jack Dorsey
Co-fondateur de Twitter

Jack Dorsey répond d'ailleurs directement à son alter-ego qui dirige le premier réseau social du monde et qui avait récemment exposé ses vues sur les publicités politiques lors d'un long discours consacré plus largement à la liberté d'expression, devant l'université de Georgetown à Washington. "Pour nous ce n'est pas crédible de dire: +nous travaillons dur pour empêcher les gens de contourner les règles de nos systèmes pour diffuser des informations fausses mais si quelqu'un nous paye pour viser et forcer les gens à voir leur publicité politique...alors ils peuvent dire ce qu'ils veulent+ !", lance Jack Dorsey.

Twitter, comme Facebook ou Google, tire l'essentiel de ses revenus de la publicité, souvent ciblée de manière ultra-fine grâce aux vastes données collectées à chaque fois que les usagers se servent des réseaux.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect