1.600 emplois à pourvoir dans la biotech belge en 2020

GSK ou pas, la biotech belge se porte bien avec 1.600 créations d'emploi cette année encore.

Il y aura au moins 1.600 emplois à pourvoir dans le secteur belge des biotechnologies en 2020 selon une estimation "prudente" de la fédération sectorielle flamande, flanders.bio. Une information qui vient confirmer ce que L'Écho écrivait il y a deux semaines. Le secteur se porte très bien en Belgique, et ce malgré l'annonce récente de la suppression de 720 emplois chez GSK

2.400 emplois sont à pourvoir dans les trois ans en Wallonie. 1.600 postes seront créés dans le secteur biotech rien que cette année en Belgique, dont 800 en Wallonie. "Cette estimation est assez prudente. Rien qu’en Flandre, nous comptons déjà aujourd’hui plus de 500 offres d’emploi dans ce secteur. Sur notre site web, nous avons actuellement quelque 187 annonces, et nous ne sommes qu’au mois de février. La question est donc de savoir si nous allons trouver suffisamment de personnes qualifiées pour pouvoir occuper ces postes", estime Pascale Engelen, co-general manager de flanders.bio.

"Cette estimation est assez prudente. Rien qu’en Flandre, nous comptons déjà aujourd’hui plus de 500 offres d’emploi."
Pascale Engelen
co-general manager de flanders.bio

Le secteur craint surtout la pénurie de profils hautement qualifiés pour ces fonctions. La clé viendra de la formation poussée en Flandre par ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts via l'apprentissage dual, sur le terrain et les bancs d'école en même temps.

Surtout que les perspectives de flanders.bio sont bonnes pour les années suivantes. Dès 2023, "Galapagos ouvrira un nouveau siège international ainsi qu’un nouveau site R&D à Mechelen". UCB va aussi engager 150 personnes pour un nouveau département à Braine-l'Alleud d'ici 2024.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés