Acacia Pharma double sa perte d'exploitation

©EURONEXT

La biotech cotée sur Euronext a vu sa perte d'exploitation doubler à près de 13 millions de dollars. Elle a brûlé davantage de cash pour préparer le lancement et la commercialisation de son produit vedette, le Barhemsys.

La société biopharmaceutique Acacia Pharma dispose d'une trésorerie qui s'élevait à 22,7 millions de dollars au 30 juin 2019, contre 37,4 millions de dollars fin décembre 2018 et 47,2 millions de dollars un an plus tôt, a-t-elle indiqué dans ses résultats semestriels ce jeudi. 

Nous continuons de concentrer nos efforts sur l’obtention de l’approbation réglementaire du Barhemsys aux États-Unis et sur la préparation de sa commercialisation.
Michael Bolinder
CEO d'Acacia Pharma

La perte d'exploitation pour la période s'est élevée à 12,8 millions de dollars, contre 6,3 millions lors de la même période en 2018. La société explique cela par le fait qu'elle passe d'une activité de Recherche et de Développement (R & D) au lancement et à la commercialisation de son produit vedette, le Barhemsys, un anti-vomitif et anti-nauséeux. 

Les coûts de vente et de marketing pour le premier semestre de 2019 ont augmenté de 6,8 millions de dollars pour atteindre 8,1 millions de dollars (1,3 million de dollars pour le premier semestre de 2018) en raison de l'ajout de nouveaux employés et de la hausse des activités.

Une nouvelle demande

Pour rappel, la biotech, cotée à Bruxelles, mais établie au Royaume-Uni et aux USA, dispose depuis peu d'un nouveau CEO en la personne de Michael Bolinder, anciennement directeur commercial. Il a remplacé le Dr Julian Gilbert, fondateur et ancien directeur général, qui s'est retiré après des déboires qui avaient entraîné une dégringolade de l'action en bourse.

"Nous continuons de concentrer nos efforts sur l’obtention de l’approbation réglementaire du Barhemsys aux États-Unis et sur la préparation de sa commercialisation", a fait valoir Michael Bolinder dans le communiqué des résultats. "Nous sommes convaincus que le Barhemsys, s'il est approuvé, peut devenir un produit commercialement reconnu aux États-Unis sur la base des importants besoins non satisfaits actuels en matière de nausées et de vomissements postopératoires, et nous sommes impatients de le commercialiser sur le marché".

L’an dernier, la demande de commercialisation de ce produit aux Etats-Unis avait été recalée en raison de déficiences constatées dans la production de son principe actif, ce qui avait entraîné un effondrement de l’action à la Bourse de Bruxelles. Une deuxième tentative avait échoué. Acacia s’est finalement tournée vers un autre sous-traitant. En concertation avec la FDA, une nouvelle demande de mise sur le marché est en passe d'être déposée, a confirmé Acacia dans son communiqué. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect