Avertissement sur résultats pour une société de Marc Coucke

Chris Cardon avait fondé en 2003 Ecuphar avec le soutien de Marc Coucke. ©Emy Elleboog

Second semestre décevant pour la société belgo-britannique active dans les médicaments pour animaux, Animalcare. Le groupe est détenu à 50% par Marc Coucke et Chris Cardon.

AnimalCare attend pour 2018 un résultat opérationnel brut (Ebitda) plus ou moins équivalent à celui de 2017. Au final, c'est donc une déception puisque que la société avait terminé ses six premiers mois avec une croissance de 5%.

L'an dernier le chiffre d'affaires a crû de 3,6% à 84,2 millions de livres. Pour les activités poursuivies - après la vente de la division grande distribution -, le chiffre d'affaires ressort à 71,8 millions de livres.

Dans un communiqué, la société parle désormais d'un "problème d'approvisionnement" et d'une faiblesse de la demande d'antibiotiques pour grands animaux, de quoi avoir un impact négatif sur le chiffre d'affaires. À cela s'ajoute aussi le retard du lancement de certains nouveaux produits.

Les racines belges

Animalcare est cotée sur la Bourse londonienne. Pourtant ses racines sont belges. En 2003, Chris Cardon, soutenu par Marc Coucke, crée Ecuphar. La société, via une acquisition par Animalcare, s'est retrouvée cotée sur le marché londonien. Coucke et Cardon détiennent depuis quelque 50% d'Animalcare. La présidence du conseil d'administration est opérée par Jan Boone de Lotus Bakeries.

Depuis la transaction, Animalcare a perdu plus de la moitié de sa valeur. La valorisation boursière est de 93 millions de livres.

La société a, l'an dernier, remplacé son CEO. Le poste est désormais occupé par Jenny Winter. Cette dernière a entre-temps revu la stratégie et fait part de ses priorités, dont l'accélération du processus d'intégration.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect