Biocartis revoit ses prévisions et dégringole en Bourse

©Biocartis

La croissance des volumes est restée inférieure aux attentes en raison du ralentissement des ventes aux Etats-Unis, un marché crucial pour la biotech flamande. L'action s'effondre de près de 30% à la Bourse de Bruxelles.

L'année sera moins bonne qu'attendu pour Biocartis . La société de biotechnologie, spécialisée dans le diagnostic médical, indique s'attendre désormais à installer pour l'ensemble de l'exercice entre 325 et 350 mini-labos Idylla. Jusqu'ici, elle en prévoyait 350. Avec ce mini-labo, Biocartis permet un diagnostic fonctionnant avec des cartouches en fonction des maladies.  

C'est surtout la vente de ces cartouches qui est en berne, lit-on dans le communiqué des résultats semestriels.  La société prévoit une croissance des volumes de 30 à 35%, contre une croissance de 60 à 70% jusqu'ici évoquée

Sur le marché bruxellois, l'action abandonne près de 30% en fin de séance , retombant à un plus bas depuis l'été 2016. 

Performance semestrielle "honorable"

Biocartis a signé une performance honorable pour la première moitié de l'année. Son résultat d'exploitation a grimpé de 36% à 17,3 millions d’euros par rapport à la même période de 2018, grâce à la hausse de ses collaborations et de la vente de ses produits. 

Biocartis indique néanmoins que la croissance des volumes reste inférieure aux attentes en raison du ralentissement des ventes aux États-Unis, un marché crucial.

Les charges d'exploitation totales (y compris le coût des ventes) sont passées de 33,9 millions d'euros au premier semestre 2018 à 44,0 millions d'euros au premier semestre 2019, soit une augmentation de 30%.

Au cours du premier semestre 2019, Biocartis a installé 156 nouveaux appareils Idylla, portant le nombre total à 1.129. 

En ce qui concerne les cartouches, le volume a augmenté pour finalement atteindre 72.000 unités, soit une augmentation de 24% sur la période. Ce qui est un peu décevant par rapport aux attentes.

Bon résultats en Europe

Les marchés directs européens se sont certes bien comportés au premier semestre 2019 avec une croissance continue des volumes de cartouches et une croissance de la base installée supérieure aux attentes.

Déception aux Etats-Unis

Les résultats sont moins bons aux Etats-Unis. Au cours du premier semestre 2019, la base de clientèle américaine a été élargie avec de nouveaux clients haut de gamme. Mais, bien que des efforts aient été déployés pour accélérer la mise en œuvre des instruments Idylla chez ces nouveaux clients, le volume de cartouches a toutefois été inférieur aux attentes en raison d'une augmentation plus progressive du nombre de commandes de cartouches après la mise en œuvre des instruments Idylla. 

La trésorerie s'élevait à 209 millions d’euros à la fin du premier semestre 2019, grâce, notamment, à une augmentation de capital en capital de 55,5 millions d’euros, une émission d’emprunts convertibles de 150 millions d’euros et le remboursement du prêt subordonné de la société de 15 millions d’euros. 






 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect