Celyad a guéri un patient atteint de leucémie myéloïde

Chez Celyad, on s’attendait à des signaux cliniques positifs, mais pas de cette ampleur. ©REUTERS

La thérapie cellulaire de la biotech wallonne a permis de guérir un patient atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA) réfractaire. Une première mondiale.

Du lourd chez Celyad : la biotech de Mont-Saint-Guibert, qui développe un traitement du cancer par stimulation du système immunitaire, a obtenu des premiers résultats cliniques très prometteurs chez un patient atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA), le cancer du sang et de la moelle osseuse le plus fréquent chez l’adulte.

Un malade ayant bénéficié de la thérapie de Celyad – des cellules génétiquement modifiées pour réarmer le système immunitaire – a manifesté une "réponse morphologique complète". En clair, une guérison. "Ce patient atteint de LMA réfractaire et récidivante, traité sans chimiothérapie préalable, est en réponse complète avec la première dose du traitement", détaille Patrick Jeanmart, le directeur financier de la biotech wallonne. "C’est un résultat qui se situe largement au-delà de nos attentes. On s’attendait à des signaux cliniques, mais pas de cette ampleur. Ce patient ne montre plus de cellules cancéreuses ni dans sa moelle ni dans son sang".

"On sait qu’on ira sur le marché avec ce produit-là."
patrick jeanmart
cfo de celyad


Celyad évalue l’efficacité et la sécurité de sa thérapie cellulaire dans sept cancers différents et a déjà annoncé des bons résultats également pour le cancer colorectal. "Mais ce n’est pas comme pour le cancer du colon, où on a obtenu une stabilisation", poursuit Patrick Jeanmart. "En termes d’efficacité, ce n’est pas comparable. Ici, on a traité le patient et détruit toutes les tumeurs. On est dans une division supérieure."

Chaque année, 20.000 cas de LMA sont diagnostiqués aux USA et presque autant en Europe. Des chiffres qui devraient augmenter au vu du vieillissement de la population. La maladie est peu traitée actuellement, à l’exception de la greffe de moelle.

Chez Celyad, on n’hésite pas à parler de première mondiale. "C’est la première fois qu’une thérapie cellulaire CAR-T a montré une réponse complète pour la leucémie myéloïde aiguë. Cela ouvre de nouveaux horizons thérapeutiques. On sait qu’on ira sur le marché avec ce produit-là", fait encore valoir le CFO. Reste à déterminer quand, ce qui sera précisé avec la suite de l’étude. D’autres sociétés, comme Novartis, travaillent sur des thérapies analogues. Mais elles sont peu nombreuses à être aussi avancées et ciblent d’autres indications.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect