Fagron affectée par des retards, l'action souffre

©Hollandse Hoogte

La croissance européenne de Fagron a été freinée par des retards observés chez des fournisseurs extérieurs qui entraînent, à leur tour, un allongement des délais de livraison chez ses propres clients.

A l’issue du troisième trimestre, Fagron a vu son chiffre d’affaires s’élever à 103,6 millions d’euros soit une modeste hausse de 0,2% par rapport à la période correspondante de l’an dernier. A taux de change constant, la progression atteint 2,4%. La croissance organique, elle, s’élève à 1,3%.

Les ventes en Europe atteignent 57,5 millions d’euros, en recul de 0,8%. Le spécialiste des préparations magistrales à destination des pharmacies signale que la croissance sur le Vieux Continent a été freinée par des retards observés auprès de laboratoires extérieurs qui analysent les matériaux bruts que Fagron achète. Ceux-ci ont, à leur tour, entraînés des délais dans la livraison aux clients de la société. Fagron estime que ces retards devraient être largement résorbés au premier trimestre 2018.

En début de séance, le titre Fagron perdait 7%.

En Amérique latine, la croissance à taux constants atteint 3,4% à 25,8 millions d’euros tandis qu’aux Etats-Unis, elle s’élève à 4,1% soit 18,5 millions. Les activités de stérilisation aux USA enregistrent, pour leur part, une progression de 17,6%.

"Buy-and-build"

Pour les neuf premiers mois de l’année, les ventes de Fagron se situent à 325,3 millions d’euros contre 313,6 millions un an auparavant (+3,7%), soit une croissance organique de 4,4%.

Rappelons qu’au cours des derniers mois, la société a procédé à deux acquisitions: Kemig en Europe centrale et All Chemestry au Brésil.

Fagron qui poursuit une stratégie "buy-and-build" ne compte pas en rester là. Elle signale dans son communiqué qu’elle est constamment en discussion avec différentes parties afin de consolider sa position dans ses régions clés: l’Europe et les deux Amériques.

En guise de prévisions, la société cotée sur Euronext Bruxelles et Amsterdam se borne à signaler qu’elle reste positive sur les opportunités de croissance qu’elle observe dans les différents marchés où elle est active.

©Fagron

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content